octobre 2012

Proposition 52 : Revoir le mandat de Loto-Québec.

Revoir le mandat de Loto-Québec.

Cette société d’État devrait servir à combler le plaisir de jouer des gens, sans tenter de faire augmenter ce besoin dans la population. Un gouvernement responsable ne peut pas demander à Loto-Québec d’augmenter ses revenus à tout prix, et prétendre, en même temps, vouloir lutter contre la pauvreté. On aide vraiment les gens moins fortunés quand on les encourage à se nourrir et à nourrir leur famille avant d’acheter de la loterie.

Proposal 46 : Require that union members hold secret votes.

Exiger que les syndiqués tiennent un vote secret pour l'accréditation à un syndicat, pour le renouvellement de cette accréditation, pour un vote de grève et pour un vote de retour au travail. Pour : 96% Contre : 4%

Proposition 46 : Exiger que les syndiqués tiennent un vote secret.

Exiger que les syndiqués tiennent un vote secret pour l'accréditation à un syndicat, pour le renouvellement de cette accréditation, pour un vote de grève et pour un vote de retour au travail. Pour : 96% Contre : 4%

Proposal 45 : Review the labour code and the application of the Rand formula to unions.

Revoir le code du travail et l’application de la formule Rand pour les syndicats. Actuellement les syndicats agissent comme des entreprises privées car ils ne dévoilent pas leurs états financiers et utilisent les revenus de cotisations à toutes sortes de fins autres que les relations de travail sans demander l’avis à leurs membres. Par contre, ces mêmes syndicats bénéficient de nombreux avantages fiscaux et d’un pouvoir de « taxation obligatoire », la formule Rand, qui fait en sorte que leur mode de financement ressemble à celui de l’État.

Proposition 45 : Revoir le code du travail et l’application de la formule Rand pour les syndicats.

Revoir le code du travail et l’application de la formule Rand pour les syndicats. Actuellement les syndicats agissent comme des entreprises privées car ils ne dévoilent pas leurs états financiers et utilisent les revenus de cotisations à toutes sortes de fins autres que les relations de travail sans demander l’avis à leurs membres. Par contre, ces mêmes syndicats bénéficient de nombreux avantages fiscaux et d’un pouvoir de « taxation obligatoire », la formule Rand, qui fait en sorte que leur mode de financement ressemble à celui de l’État.

Proposition 41 : Octroyer au vérificateur général du Québec les mêmes pouvoirs qu'une commission d'enquête sur les dépenses de l'État, des sociétés d’État et des organismes parapublics.

Octroyer au vérificateur général du Québec les mêmes pouvoirs qu'une commission d'enquête sur les dépenses de l'État, des sociétés d’État et des organismes parapublics.

Au lieu de créer des commissions d'enquête, des comités d'éthique, etc., il est proposé de donner au vérificateur général du Québec des pouvoirs d'enquête et de poursuite, non seulement de recommandation. Une unité d'enquête telle l'Unité permanente anti-corruption serait intégrée au vérificateur général du Québec.

Pour : 100%
Contre : 0%

Pages