mars 2014

Mémoires

Vous retrouvez ici la liste des mémoires déposés par Équipe Autonomiste lors de commission publiques.

Résumé du mémoire déposé par Équipe autonomiste sur le projet de loi numéro 60 concernant la charte de la laïcité du Parti québécois

Le Parti québécois (PQ) n'a pas créé le problème des demandes déraisonnables mais il veut l'utiliser pour mousser sa campagne électorale. Le fait que des gens puissent imposer leurs caprices à la majorité, en utilisant leurs croyances et en invoquant les chartes des droits et libertés, est un grave problème pour l'avenir de notre société, c'est pourquoi Équipe autonomiste a, depuis longtemps, une proposition, à ce sujet, dans son programme.

Faits saillants du mémoire :
Le projet de loi 60, du PQ, paraît inutile pour protéger notre société car il n'a aucun effet dans les sphères de la société, externes au gouvernement.
La valeur de l'égalité homme-femme est déjà bien encadrée par les chartes des droits et libertés canadienne et québécoise, mais elle n'est pas respectée dans la pratique puisque, dans plusieurs cas, la condition masculine est totalement ignorée. Il faudrait un ministère de la Condition humaine plutôt qu'un ministère de la Condition féminine.

Le projet de loi no 60 pourrait nuire aux organismes qui font des expositions ou des concerts à caractère religieux.
Les immigrants s'assimilent de moins en moins parce que...

Équipe autonomiste demande l'annulation de la taxe de carbone sur l'essence

En janvier 2015, entrera en vigueur, au Québec, une taxe de 2,8 cents par litre d'essence, dans le cadre de la lutte contre les gaz à effet de serre (GES), suite à une entente avec la Californie (réf. 1). Cette taxe, qui sera prélevée dans les poches des contribuables, rapportera 500 millions $ par an au gouvernement du Québec. Le rapport de la Commission sur les enjeux énergétiques, demandé par le Parti québécois, recommande pourtant clairement de suspendre cette entente tant que d'autres signataires n'y auront pas adhéré (réf. 2, p. 20). D'après la commission, cela risque de nous coûter très cher et même de nous faire financer la lutte aux GES faite par la Californie, car...

Brief about the Bill 60 (the charter)

Brief by the provincial political party Équipe Autonomiste for the general consultation and public hearings
on Bill 60

(Charter affirming the values of State secularism and religious neutrality of the State and of equality between women and men, and providing a framework for accommodation requests)

January 23, 2014

Mémoire sur le projet de loi n° 60 (la charte)

Mémoire du parti politique provincial Équipe autonomiste pour la consultation générale et les auditions publiques sur le projet de loi n° 60
(Charte affirmant les valeurs de laïcité et de neutralité religieuse de l’État ainsi que d’égalité entre les femmes et les hommes et encadrant les demandes d’accommodement)

23 janvier 2014

Subventions aux organismes communautaires : un cancer qui ronge notre système de santé

Un total de 463 millions de dollars a été distribué en subventions à 3 600 organismes communautaires en 2011 (réf. 1) par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). En 2003, il y avait 3 100 organismes de ce genre et 30 en 1973. La distribution de subventions paraît bien pour la solidarité sociale, l'aide aux démunis et aux gens qui ont des problèmes. Mais quelle proportion de cet argent se rend vraiment en aide concrète ? Et combien cela nous coûte-t-il pour distribuer cet argent qui vient de nos poches de contribuables ?

Pour estimer la proportion réelle des subventions qui se rendent vraiment en aide, il faut déduire les coûts de fonctionnement de chaque organisme : leurs conseils d'administration ainsi que...

Portron, Florent - porte-parole en santé. Futur candidat dans Marie-Victorin aux élections de 2018

Florent PortronFlorent Portron est né en Alsace (France) et y a vécu jusqu’à la fin des années 1980. En 1988, alors âgé de 11 ans, il arrive au Canada. Il y complète ses études en obtenant un certificat en administration de l’UQTR en 2001. Il travaille, par la suite, pendant 10 ans chez Couche-Tard et devient gérant de magasin entre 2008 et 2010.

Réaction au débat : Entre séparation et fédération ; la confédération

Au débat des chefs, hier soir, madame Marois répétait: «Non. Il n'y aura pas de référendum tant que les Québécois ne seront pas prêts.» Mais, les Québécois ne seront plus jamais assez prêts car ils ne sont plus que 49 % susceptibles de voter pour l'indépendance (37 % favorables, 12 % indécis) (1) et que l'indépendance du Québec n'est même plus au programme du Parti québécois mais une certaine souveraineté qui parle d'aller chercher le plus de pouvoir possible à Ottawa (2), donc de rester dans le Canada (3). Alors ce parti vous ment ?

Quant au Parti libéral, il a commencé par un discours annonçant la signature de la constitution (4) puis, n'étant pas assez vendeur, il dit maintenant «qu'il ne mettrait ... pas lui-même le dossier sur la table.» (5). Nous mentirait-il à son tour ?

Coalition Avenir Québec n'offre pas de position constitutionnelle, aux vues de son idéologie, préférant mettre l'accent sur l'économie, la santé et l'éducation (6). Il propose donc le statu quo avec Ottawa. Mais le statu quo, c'est la mort de la nation québécoise et ...

L'instruction confiée aux professeurs, mais surtout pas aux municipalités

Avec la demande des municipalités de vouloir s'occuper de l'éducation (réf. 1), les limites de l'illogisme viennent d'être dépassées. Les conseils municipaux deviendraient le lieu de débats pour améliorer l'école. Les commissions scolaires et leur bureaucratie sont déjà trop loin des élèves et déconnectées des besoins des professeurs. Ce sera encore pire avec les conseillers municipaux qui ont déjà de la difficulté à bien gérer les villes.

Pages