Équipe

Cantin, Suzanne - porte-parole pour la famille. Future candidate dans Arthabaska aux élections de 2018

Suzanne Cantin est native de la petite municipalité de Tingwick, dans la grande région des Bois-Francs. Après 17 ans passés à Victoriaville, elle habite maintenant en Montérégie, dans la MRC d’Acton. Après la fin de sa formation en secrétariat et bureautique, elle a occupé différents emplois de bureau pour finalement se consacrer à l’éducation de ses trois enfants. Afin d’améliorer sa situation et de relever de nouveaux défis, elle compléta avec succès une formation de carrossier professionnel. La vie ayant parfois bien des détours, ses expériences l’ont finalement mené en 2010 à occuper un poste d’adjointe administrative depuis les 6 dernières années, au sein d’une entreprise spécialisée, œuvrant auprès d’une clientèle aux besoins particuliers en adaptation en mobilité réduite.

Fière Québécoise, attachée à ses traditions, mais militante farouche de la laïcité, elle démontre en toutes circonstances ses convictions pour les valeurs les plus importantes à ses yeux; l’honnêteté, la justice, l’égalité, la conscience sociale. Âgée de 49 ans, elle prend un nouveau virage, cette fois vers la politique, afin de contribuer à l’amélioration de la condition générale des Québécois et Québécoises. Ses dossiers de prédilections sont, la laïcité de l’État et la lutte contre les accommodements absurdes, l’amélioration de la condition masculine (parentalité, ressources d’aide, juridique, soutien psychologique, etc.) tout en conservant les acquis de la condition féminine, et le mieux-être de nos aînés.

Chandonnet, Louis - porte-parole en environnement. Futur candidat dans Pointe-aux-Tremble aux élections de 2018

Louis ChandonnetLouis Chandonnet est natif de la grande région de Montréal. Il est ingénieur électrique dans le domaine de la construction des installations électromécaniques depuis plus de quatre ans. Il vit dans la circonscription de Pointe-aux-Trembles depuis plus de deux ans. C’est une personne proactive, intègre, rigoureuse, axée sur les résultats. C’est aussi une personne d’idées, de convictions et de concepts (déformation professionnelle) pour rendre la société québécoise fonctionnelle, juste, rentable et viable à long terme. Il a fait partie du comité Environnement de Polytechnique à Montréal, entre 2007 et 2009, mais il s’est surtout impliqué en politique pour améliorer l’état de la condition masculine et dénoncer les injustices, voire les lacunes, dans les lois actuelles en droit de la famille. En 2013, il a interpelé la ministre de la Famille, madame Nicole Léger, sur le sujet, mais il était clairement décidé à l’avance que la ministre ne pouvait rien faire. Les politiciens doivent être les ingénieurs concepteurs et les entrepreneurs des lois pour construire et rénover la nation québécoise de demain et rendre fier le Canada de nos accomplissements. Prendre leurs responsabilités dans leurs actions, comme un bon ingénieur le ferait. Faire ce qui est juste selon ses convictions et certitudes, ce que sa députée n’a pas su faire, ni plusieurs politiciens à l’Assemblée nationale. La nature ayant horreur du vide (tout comme Louis), il a pris la résolution de se présenter dans sa circonscription pour corriger la situation. Voilà sa vraie motivation le portant à se présenter dans Pointe-aux-Trembles. En plus de corriger les déficiences (terme d’ingénierie) de cette société et de simplifier l’État pour le rendre plus efficace, il faut arrêter de piger dans les poches des contribuables afin de leur redonner davantage de pouvoir d’achat.

Couture, Luc - recherchiste

Luc Couture est membre du parti depuis sa fondation.

Giasson, Alain - organisateur

Alain Giasson est aussi conseiller et porte-parole pour les affaires municipales.

Gélinas, André - conseiller en administration publique

André Gélinas

Scolarité

L.L.L.(avec distinction)  1958     Université de Montréal

M.A. (droit)                   1959     Université de Montréal

M.S.C. (Econ.)             1962     London School of Economics and Political Science, Londres

Emplois

1962-1969         Professeur au Département de science politique (administration publique) Université Laval

1969-1974         Directeur des études, École nationale d’Administration publique, Université du Québec

1974-1976         Directeur de la recherche, Ministère de la Justice, Gouvernement du Québec

1976-1980         Conseiller aux projets spéciaux Conseil du Trésor, Gouvernement du Québec

1980-1982         Conseiller au Secrétariat général associé à la Réforme administrative et aux Emplois supérieurs Conseil exécutif, Gouvernement du Québec

1982-1983         Directeur de la recherche au Centre d’études politiques et administratives du Québec (CÉPAQ)

1983-1986         Directeur du Centre d’études politiques et administratives du Québec (CÉPAQ), École nationale d’administration publique

1986-1995         Secrétaire adjoint à la Réforme administrative Ministère du Conseil exécutif, Gouvernement du Québec

1995                 Retraite

Principales publications - Ouvrages

L’égalité.de fait entre les femmes et les hommes, un piège à cons

Copiexepress, Québec 2008

La discrimination positive ; privilèges aux femmes, injustices envers les hommes ,

Copiexpress, Québec 2008

L‘administration centrale et le cadre de gestion.,

Les Presses de l’Université Laval, 2003, 724 pages 

L’Équité salariale et autres dérives et dommages collatéraux du féminisme au Québec

Les Éditions Varia, Montréal, 2002, 213 pages

L'intervention et le retrait de l'État; l'impact sur l'organisation gouvernementale.

Les Presses de l'Université Laval,  2002, 427 pages.

L'entreprise publique et l'intérêt public/Public enterprise and the public interest (éditeur).  Actes d’un Colloque international de l'Institut d'administration publique du Canada, Toronto, 1978, 268 pages

Les organismes autonomes et centraux de l'administration québécoise.

Les Presses de l'Université du Québec, 1975. 346 pages 

Les parlementaires et l’administration au Québec

Les Presses de l’Université Laval 1969, 245 pages

L’activité gouvernementale

Le Conseil d’orientation économique du Québec, 1968, 95 pages

Portron, Florent - porte-parole en santé. Futur candidat dans Marie-Victorin aux élections de 2018

Florent PortronFlorent Portron est né en Alsace (France) et y a vécu jusqu’à la fin des années 1980. En 1988, alors âgé de 11 ans, il arrive au Canada. Il y complète ses études en obtenant un certificat en administration de l’UQTR en 2001. Il travaille, par la suite, pendant 10 ans chez Couche-Tard et devient gérant de magasin entre 2008 et 2010. Il occupe aussi, temporairement, un emploi d’agent de sécurité dans les centres Jeunesse de la Rive-Sud de Montréal. Il est finalement employé par une institution financière, en 2011, à titre de représentant senior au service à la clientèle. Dès 1992, il commence à s’impliquer dans la communauté comme bénévole et, en 1994, il s’engage plus précisément dans des organismes de premiers soins qu’il continue à supporter en donnant de son temps. Son implication a d’ailleurs été reconnue lorsqu’il a reçu en 1994 la médaille de l’Ordre de Saint-Jean (croix de malte), la médaille du Jubilé de diamant de la reine, en 2012, ainsi que le Prix du gouverneur général pour entraide, la même année. C’est dans cet esprit de continuité d’entraide que monsieur Portron entame son implication en politique. Il souhaite simplifier l’administration de l’État et éviter les tâches récurrentes afin de prévenir le gaspillage et que l’excédent généré soit mis au service de la population. Il voulait se présenter, aux élections provinciales, en tant que candidat indépendant, mais il a découvert Équipe autonomiste et a constaté que bon nombre de ses idées se retrouvaient dans ce parti créé par des citoyens comme lui. C'est pourquoi il s'est joint à cette équipe. Il est candidat dans Marie-Victorin.

Pouleur, Stéphane - chef intérimaire. Futur candidat dans Jean-Talon aux élections de 2018

Stéphane PouleurStéphane Pouleur est agronome, titulaire d'une maîtrise et d'un doctorat de l'Université Laval. Après une carrière de 18 années comme chercheur dans le domaine des maladies des plantes, il travaille présentement directement auprès des agriculteurs. Âgé de 53 ans et originaire de Lavaltrie, il habite dans Jean-Talon depuis 27 ans. Il est solliciteur dans son quartier depuis plus de 10 ans pour la Fondation des maladies du cœur. En 2008, à titre personnel, il a fait cesser le déchargement de matériaux de remblayage dans le boisé de l’Université Laval, qui mettait en danger la vie des arbres. Il a commencé à s’impliquer activement en politique en 2011 dans l’ADQ. Sa motivation première était d’influencer ce parti pour qu’il se préoccupe de la condition masculine au Québec qui est en mauvais état. Lorsque la CAQ a pris le contrôle et absorbé l’ADQ en 2012, il a participé à la fondation du parti Équipe Autonomiste (ÉA) visant à redresser la situation au Québec. Monsieur Pouleur agit comme coordonnateur de ce parti, tout en s’occupant de son comité politique. Il est aussi préoccupé par la dette excessive du Québec, par les abus d’interventions du gouvernement dans la vie des citoyens et par l'avenir des jeunes. Il a été candidat dans Jean-Talon aux élections générales de 2012 et de 2014.

Rouckout, Jean-Luc - candidat dans Louis-Hébert, élections partielles octobre 2017

"Citoyens et citoyennes de Québec, électeurs et électrices de la circonscription de Louis-Hébert, voilà déjà 13 ans que je suis dans votre beau pays, quittant cette France qui m’a vu naître.

Après une carrière brillante et bien remplie pendant plus de 35 ans principalement dans l’industrie métallurgique, je me présente à vos suffrages.  Aujourd’hui retraité, je nourris mon empathie envers les Québécois, au travers d’une activité de taxi qui me permet d’apporter à certains je l’espère un peu de bonheur et de réconfort."

" La métallurgie et le Contrôle qualité ISO sont les deux marmites dans lesquelles j’ai baigné une grande partie de ma vie. Aujourd’hui âgé de 64 ans, satisfait de mon parcours professionnel à des postes de responsabilités, je sens à nouveau l’envie d’entreprendre, de créer et d'innover pour le bien de mes compatriotes québécois.

La langue française et l’économie du pays sont deux des principaux sujets qui m'intéressent. C’est la découverte récente du parti Équipe Autonomiste qui a été l’élément déclencheur pour me décider à m’impliquer en politique.

Rien n’est inéluctable ou impossible !

Avec de la créativité et de l’ingéniosité, on peut changer bien des situations qui semblaient dans l’impasse.

Le changement c’est maintenant ! Avec l’Équipe Autonomiste !!!  "

 

Jean-Luc Rouckout, candidat dans Louis-Hébert le 2 octobre 2017