Éducation

Proposition 15 : Libéraliser les droits de scolarité à l’université.

Libéraliser les droits de scolarité à l’université.

Permettre à chaque université de déterminer le montant des droits de scolarité pour chaque programme.

Les universités auront l’obligation de redistribuer sous forme de bourses 25 % de toute hausse des droits de scolarité. Ces bourses seront attribuées selon les performances académiques et/ou selon le revenu disponible de l’étudiant.

Indexer annuellement le financement des universités avec l’Indice des prix à la consommation (IPC).

Pour : 64%
Contre : 27%
Abstention : 9%

Proposition 21 : Libérer les enseignants d’une partie de la charge de discipline en la transférant à la direction des écoles.

Libérer les enseignants d’une partie de la charge de discipline en la transférant à la direction des écoles.

Les enseignants doivent être en mesure d'enseigner dans le meilleur contexte d'enseignement possible sans avoir à consacrer trop d’énergie à faire respecter la discipline. Par exemple, un élève indiscipliné pourrait être isolé dans un local surveillé où il travaillerait par lui-même, le temps de la réprimande.

Pour : 52%
Contre : 48%

Proposition 22 : Favoriser les écoles privées, en indexant leur financement en fonction de l’inflation.

Favoriser les écoles privées, en indexant leur financement en fonction de l’inflation.

Actuellement le gouvernement ne leur verse que 60 % du montant accordé aux commissions scolaires. La sélection des élèves, par les écoles privées, s'apparente à créer des classes enrichies. L'école privée représente actuellement des économies substantielles pour le gouvernement avec un taux de décrochage moindre. De plus, cette possibilité est appréciée par un grand nombre de parents.

Pour : 84%
Contre : 16%