Constats sur les éléments à améliorer

Notre province est gravement endettée parce que la population exige toujours plus de programmes coûteux et parfois douteux qui rendent les citoyens dépendants et irresponsables.

Il existe une incohérence flagrante entre ce que les citoyens et le gouvernement prétendent être prioritaire et les actions qu’ils posent.

Le gouvernement, les organismes et les citoyens font de l’ingérence dans des domaines qui ne sont pas de leur ressort et négligent ce qui les concerne, rendant le système inefficace et coûteux.

La plupart des politiciens actuels concentrent leurs efforts à satisfaire les caprices des groupes de pression et des minorités bruyantes pour acheter des votes sans se préoccuper de la majorité silencieuse qui paye sans se plaindre ouvertement.

Les gouvernements prennent des décisions et créent des programmes sur la seule base de recommandations d’experts souvent déconnectés de la réalité et qui tiennent peu compte du « gros bon sens ».

Note : Les choses qui vont bien, au Québec, ne sont pas mentionnées ici, mais nous tenterons de les identifier et, surtout, nous viserons à ne pas les changer.