Améliorer l'information, pour des élections vraiment démocratique

Comme bien d'autres, je me suis retrouvé hier devant un bulletin de vote où il y avait, sur cinq candidats au poste de maire, trois personnes dont je ne savais absolument rien. C'est moins pire qu'au élection scolaire où, là, je n'en connaissais vraiment aucun, alors qu'ici j'en connaissais au moins deux. Équipe autonomiste considère que c'est une lacune au niveau de la Loi électorale: le Directeur général des élections devrait joindre avec sa carte à l'électeur un minimum d'information sur chacun pour que le votant puisse faire un choix éclairé. Sinon où est la véritable démocratie?

Si les partis au pouvoir s'inquiètent peu de ces injustices, comme celles des nominations véreuses (1) ou des élections clé en main (2), parce qu'ils ont les moyens financiers pour accaparer les médias, les partis émergents, qui se réunissaient samedi à Québec, eux, en pâtissent et décrient ces écarts, espérant éveiller la conscience sociale à ces problèmes.
(1) http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2010/04/20100417-104700.html
(2) http://www.lapresse.ca/actualites/dossiers/commission-charbonneau/201305...