Budget du PQ

Contrairement aux autres partis, Équipe autonomiste ne se dit pas contre le budget Marois, déposé hier, pour le principe de s'opposer. En effet, Équipe autonomiste cherche le positif et considère que d'avoir un budget équilibré est louable en soi. De plus, le vérificateur général pourrait aller dans les sociétés d'État, chose qui est déjà dans les propositions de notre parti. Par contre, Équipe autonomiste s'inquiéterait davantage de deux points dans ce budget: les coupures gouvernementales de 2 % annuellement et la hausse d'électricité.

Dans le premier cas, Équipe autonomiste déplore cette méthode de coupes directives qui fait en sorte que les administrations finissent toujours par couper dans les exécutants. Saviez-vous qu'à l'époque, quand je travaillais au ministère des Finances, le ratio d'encadrement était d'environ quatre employés par cadre. Il est évident, quand on demande à une gestion de faire des coupures, que le gestionnaire ne coupera pas son poste mais ceux de ses subalternes, ce qui conduit à des situations aussi aberrantes que des ratios de quatre employés par cadre. De plus, quand des coupures fonctionnent par «attrition», les services essentiels dans lesquels s'enchaînent les départs finissent par être en danger. C'est pourquoi Équipe autonomiste parle de ménage dans le système étatique afin que les coupures soient logiques et non ordonnées à l'aveugle.

Aussi, l'augmentation des coûts d'électricité préoccupe Équipe autonomiste. Vous n'êtes pas sans savoir que ces coûts affectent directement les plus pauvres de notre société. Effectivement, qui ont les logements les plus mal isolés si ce ne sont les plus démunis parce qu'ils ne peuvent s'offrir mieux. Équipe autonomiste espère que le gouvernement aura pensé à cette dure réalité.