Charte de Bernard Drainville; encore de l'opportunisme néfaste pour tous

Les chartes sur la laïcité du Parti québécois et leurs variantes, dont la plus récente mouture présentée par monsieur Bernard Drainville (1), nous paraissent des approches uniquement opportunistes, sans plus. D’autant que ce dernier projet est farci d’exceptions à tel point qu'il ne reste presque rien du peu de règles présentes dans la version originale. À notre avis, ce dossier ne doit pas être une affaire de lutte entre les partis politiques mais l’affaire de tous, car il en va de la survie même de notre société.

Voici ce qu’Équipe autonomiste avait proposé en mars 2014 pour protéger notre société, et ce point de vue n'a pas changé:

1- ajouter à la Charte des droits et libertés de la personne, un article spécifiant que «la liberté religieuse s’arrête là où les valeurs de la société québécoise sont confrontées»; comme la liberté d’expression s’arrête là où commence la diffamation;
2- réduire l'immigration à environ 20 000 personnes par année;
3- prioriser les immigrants selon leurs valeurs occidentales plutôt que selon leur langue;
4- faire appliquer par les gestionnaires des directives de codes vestimentaires plutôt que de légiférer sur les signes religieux;
5- indiquer clairement que toutes demandes reliées à des croyances ne doivent entraîner aucun coût pour l'employeur ni pour le reste de la société;
6- corriger les lois de discrimination dite «positive» pour empêcher la discrimination contre tout groupe, incluant les hommes, les blancs, etc.
Pour tous les détails : http://equipeautonomiste.ca/?q=es/node/536

(1) http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2015/01/20150115-1034...

Guy Boivin, Chef d'Équipe autonomiste