Constitution et référendum : le fédéral s'inquiète pour rien

Équipe autonomiste s'étonne que le Parti conservateur fédéral sorte cette question constitutionnelle liée à la loi 99. Outre le silence des partis sur la question, avant que le fédéral ne vienne attiser le feu, le projet d'indépendance du Québec semble irrémédiablement voué à l'échec. Selon les derniers chiffres, aux dernières élections provinciales, environ 47% (dans les faits 40,14%(1)) des électeurs portaient leur choix sur un parti souverainiste (Parti québécois, Québec solidaire, Option nationale, Parti indépendantiste, etc.). Tous les spécialistes politiques savent que lors d'un référendum, la crainte d'un changement réduit encore ce chiffre. De plus, ce ne sont que ceux qui votent pour les partis souverainistes qui sont susceptibles de voter pour l'indépendance. Vous ajoutez à cela 50 000 immigrants (dans les faits 52 000 en 2012) de plus par année, desquels on ne peut espérer que 1% maximum de vote souverainiste et vous avez une diminution constante de la probabilité d'indépendance. Équipe autonomiste est réaliste et préfère proposer la voie de l'autonomisme pour sauver ce qui peut encore être sauvé de la «nation québécoise». Réveillez-vous et posez-vous la question: pourquoi le Parti québécois ne pousse pas davantage sur l'article 1 de son programme.

(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lection_g%C3%A9n%C3%A9rale_qu%C3%A9b%...