Contre l’imprudence au volant ; cessons la mollesse

Les conducteurs continuent de faire des «textos» au volant, ou d'autres activités distrayantes, malgré les risques élevés que cela comporte. Des campagnes publicitaires généralement «douces» ont été tentées, mais sans grand succès malgré leurs coûts parfois élevés. Équipe autonomiste croit que pour responsabiliser les gens, il faudrait leur montrer la vérité sans détour, même si cela peut choquer. Comme un des objectifs du parti est d’informer les citoyens pour les rendre plus autonomes dans leurs décisions et leurs actions, nous suggérons la stratégie suivante : présenter dans les écoles, à partir du secondaire I, et à la télévision, des publicités comme celle assez crue qui a eu du succès en Angleterre en 2009. Voir : http://www.youtube.com/watch?v=R0LCmStIw9E . Faudra-t-il aussi renforcer les conséquences jusqu'à les rendre semblables à celles de l'alcool au volant: 1° interdiction de conduire pendant un an; 2° saisie du véhicule pendant un an; 3° saisie et vente du téléphone ou de l'accessoire de distraction; 4° amende notoire pour le conducteur; 5° points d'inaptitude élevés? Déjà que le parti demande l'amendement du «no fault», pour que la personne assume les conséquences de sa négligence.