Contre le projet de loi 20 sur le registre des armes à feu (de chasse)

Équipe autonomiste dénonce le projet de loi 20 qui vise à créer un registre québécois des armes à feu, suite à l’abolition, en 2012, du registre fédéral des armes de chasse (le registre des autres types d’armes est demeuré en place). Ce registre québécois serait un dédoublement inutile du système de contrôle des propriétaires d’arme de chasse actuellement en vigueur au Canada, dont les règles sont suffisamment strictes pour protéger la population. En effet, pour posséder ce type d’armes, il faut réussir un cours et subir une enquête de la Gendarmerie royale du Canada qui démontre que le possesseur n’est pas dangereux. Le permis (PPA, anciennement AAAF), ensuite obtenu, doit être présenté à chaque achat d’armes ou de munitions. Le registre fédéral des titulaires de ce permis demeure accessible pour les policiers, même sans registre québécois. L’enregistrement de chacune des armes est donc inutile. Il ne pourra empêcher des gens fous et n’aura aucun effet sur les armes illégales. Ce sera tout simplement un tentacule de plus à notre gigantesque pieuvre gouvernementale qui, en plus de nous coûter cher, occupe beaucoup d’employés qui pourraient être plus utiles dans des entreprises contribuant au réel développement économique de notre province.

Il est temps de réduire la taille de l’État québécois et, pour ce faire, il faut d’abord cesser d’y ajouter tout programme inutile, même peu coûteux. Équipe autonomiste est l’un des deux seuls partis à être contre le registre des armes de chasse au Québec. Une proposition a, à cet effet, été votée à l’unanimité par les membres de notre parti, présents lors du congrès du 19 janvier 2013.
Équipe autonomiste encourage ceux qui sont contre le registre à transmettre leurs commentaires au gouvernement du Québec à : https://www.assnat.qc.ca/fr/travaux-parlementaires/commentaire.html?type... .