Contre toute logique, Lise Thériault dit oui au tchador

Quelle ne fut pas ma stupéfaction devant ces affirmations venues de la Ministre de la Condition féminine. Elle a fini par emboîter ouvertement le pas aux autres groupes qui se disent féministes, mais qui se fichent éperdument de la réalité dans laquelle sont propulsées les femmes québécoises devant l'acceptation de l'avilissant tchador et autres méprisables signes de répression politico-religieuse!

Ne lui est-il pas venu à l'esprit qu'en mettant de l'avant la femme musulmane voilée, c'est envoyer un message d'acceptation de la soumission de la femme? Totalement contraire à la condition féminine du Québec.  En acceptant ces épouvantails noirs, c'est dire qu'il est acceptable que les femmes québécoises soient considérées comme inférieures aux hommes.  Encore contradictoire du mandat de la condition féminine.  Mme Thériault ne semble pas comprendre que la femme musulmane, qui vit selon la charia, est complètement soumise à l'homme musulman qui l'utilise, comme une servante bien obéissante et que cette tenue vestimentaire distinctive en fait la démonstration.  

Quand on sait que des féministes musulmanes sont passées en commission parlementaire sur le projet de loi 62 (ou PL 59?), pour s'exprimer sur le sujet concernant les services publics à visages découverts et qu’elles mentionnaient que l'obligation de porter le voile intégral n'est pas dans le Coran, confirmant ainsi que ces femmes ne sont pas tenues d'avoir le voile dans la religion musulmane, on se demande comment Mme Thériault peut encore insister sur cette question.  Ne voit-elle pas le non-sens de son raisonnement?

Mettre ces femmes endoctrinées sur les sièges du pouvoir, c'est reculer notre évolution sociale de plusieurs décennies en arrière.  C'est cracher sur les efforts, les travaux et le dévouements des féministes des générations précédentes (oui oui, les vraies qui avaient un vrai mandat d'émancipation).  Celles qui ont ouvert la voie aux femmes d'aujourd'hui.  Celles qui ont réussi à faire reculer les curés hors des chaumières.  Celles qui ont œuvré pour obtenir des écoles non-confessionnelles, où la propagande religieuse a été éliminée. 

Pendant que nos idiotes et idiots utiles de la politicaillerie féministe font l'apologie de la femme voilée, c'est toute la société occidentale qui est secouée et mise en danger par la flambée de l'intégrisme musulman.  La femme ensevelie sous ce voile immonde est une personne fermée à sa société d’accueil.  Ces femmes sont des intégristes, qui refusent même l'idée de montrer une oreille et qui sont sont prêtes à faire changer les règles (encore une fois) au nom de la "religion".  Accepter que ces vêtements fondamentalistes circulent partout dans les institutions et endroits publics, c'est déjà s'être couché face à la montée de l'islam chez nous.  

Comment une femme telle que Mme Thériault, cultivée et très au fait des débats et combats qu’ont mené nos mères et grands-mères, peut-elle aujourd’hui, venir nous jeter au visage son mépris pour la liberté des femmes, en démontrant une telle ouverture envers un islam répressif et radical?

Comment peut-elle se regarder dans le miroir et affirmer la tête haute qu'elle représente l'ensemble des femmes, jeunes filles et fillettes du Québec?  Elle ouvre toute grande la porte à l'instauration d'un régime totalitaire et destructeur, dont les femmes seront les victimes de première ligne!  Et ensuite, elle nous rabat les oreilles avec les actions pour contrer la violence faite aux femmes??? Ben voyons!  Discours contradictoire pour le moins déstabilisant auquel il devient impossible de croire.

Mme Thériault ne mérite pas ce titre de « Ministre de la Condition Féminine du Québec ».  Elle en est complètement indigne, tout comme le gouvernement libéral, tant au Québec qu'au Canada.  C'est de la traîtrise au peuple Québécois et Canadien, que de vouloir "intégrer" l'islam à notre culture.  Non seulement l'islam n'est pas intégrable à l'Occident, mais en plus, il exige que l'Occident s'intègre à sa doctrine! 

L'islam est incompatible avec nos valeurs et nous coutumes.  Inviter les loups à la grande table de la démocratie, c'est leur donner le peuple Québécois (et Canadien) en pâture pour les rassasier.  Mais un jour, ces même loups dévoreront également l'élite, peut importe à combien de repas ils auront été conviés et peu importe tous les services rendus.
En bon entendeur, salut!

Lien du texte intégral : http://suzannecantin.blogspot.ca/2016/11/lise-theriault-dit-oui-au-tchador.html

Suzanne Cantin (auteur), porte-parole pour la famille et candidate dans Arthabaska

et appuyé par :

Florent Portron, candidat dans Marie-Victorin  

Louis Chandonnet, candidat dans Saint-Jérôme

Sébastien Poirier, candidat dans Verdun

Stéphan Pouleur, chef d'Équipe Autonomiste