Couper en santé et améliorer les services

Un bon endroit où couper, en santé, serait dans l’administration des services. Nous sommes une des provinces où le nombre de gestionnaires par employés soignants est le plus élevé au Canada. Il y a de nombreux «dédoublements» de postes administratifs dans l'organigramme du système de santé.

En 2010-2011, seulement dans les agences de la santé et des services sociaux, 2 983 personnes (incluant les cadres) étaient à l'emploi pour administrer notre réseau, une augmentation de 248 personnes depuis 2008-2009. Et cela est sans compter ceux qui gèrent déjà dans les hôpitaux mêmes. En effet, en vertu de la Loi sur les services de santé et les services sociaux, article 340, les agences sont instituées pour exercer les fonctions nécessaires à la coordination de la mise en place des services de santé et des services sociaux pour chaque région, particulièrement en matière de financement, de ressources humaines et de services spécialisés. Mais n’est-ce donc pas déjà le rôle du ministère de la Santé et des Services sociaux qui occupe au moins deux tours d’administration sur le chemin Sainte-Foy, à Québec?

Équipe autonomiste veut faire un bon ménage en profondeur de toute l’administration gouvernementale. Chose que les autres partis n’ont pas le courage d’entreprendre.

Références :
1- http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2012/06/20120613-2324...
2- http://www.lapresse.ca/actualites/sante/201009/27/01-4327179-le-nombre-d...