Des pères sciemment privés de leurs enfants pour les Fêtes…. par les mères

Créer une chicane avec son ex, juste avant les Fêtes, est un fléau méconnu et/ou non reconnu au Québec.  En effet, des mères s’organisent pour priver des pères de la présence de leurs enfants quand vient la période de Noël. Voici une excellente entrevue sur ce sujet, de Mme Lise Bilodeau, présidente de l’ANCQ : Entrevue de Mme Lise Bilodeau - nov. 2016  (réf. 1)

Que ce soit avec de fausses allégations de violence, des requêtes en modification de droits d’accès ou tout simplement avec des ultimatums irréalisables, il y a des mères qui ne manquent pas d’imagination pour évincer le père et le priver volontairement de ses droits et privilèges envers ses enfants et du même coup, contribuer à l’éloignement et à la souffrance de ces derniers, qui se voient contraints de se passer de leur père en cette période si significative de l’année, quand ce n’est pas aussi en d’autres temps.  Par contre, le père reste majoritairement l’obligé financier en ce qui a trait au paiement de la pension alimentaire, si chère au cœur la dame.

La position d'Équipe autonomiste est qu'il faille empêcher qu'un des parents puisse décider de priver les enfants du lien parental avec l'autre parent lors de séparation. Actuellement, le système judiciaire semble protéger davantage le parent qui veut priver l'enfant de l'autre parent qui, lui, doit faire maintes démarches et en assumer les coûts pour maintenir le lien avec son enfant. Équipe autonomiste demande d'inverser les rôles pour que ce soit la garde partagée par défaut lorsqu'il y a un conflit susceptible d’aboutir à la cour et que ce soit au parent qui veut la garde exclusive de faire les démarches pour démontrer et prouver hors de tout doute que l'autre parent doit perdre le droit d'être en contact avec son enfant. » (Auteur Stéphan Pouleur, chef du parti) Texte complet ici :  Protection des liens entre les pères et leurs enfants...

Dans notre société dite égalitaire, nous croyons essentiel de promouvoir la garde partagée par défaut lors d’une séparation ou d’un divorce.  Nous sommes convaincus de l’importance de protéger le lien de l’enfant avec ses deux parents et ce, dans son plus grand intérêt et pour un épanouissement équilibré.  Il n’est évidemment pas question d’imposer la garde à un parent qui ne le souhaite pas.  De plus, la compétence parentale de part et d’autre doit être démontrée.

Dans le même ordre d’idées, l’Action pour les nouvelles conjointes et nouveaux conjoints du Québec (ANCQ) organise un événement de sensibilisation sur cette situation particulière de séparation forcée des pères et de leurs enfants, dans la période des Fêtes de fin d’année.  Il s’agit des Pères Noël bleus.  Il en est fait référence dans l’entrevue de Mme Bilodeau, dont le lien est mentionné ci-haut.

Équipe Autonomiste appuie sans réserve le travail et l’implication de cet organisme à but non lucratif, qui œuvre pour une saine et véritable égalité des hommes et des femmes du Québec et qui se soucie réellement du sort de la condition masculine chez nous, que ce soit dans les domaines de la parentalité au masculin, de la justice familiale ou pour contrer le dénigrement des hommes au sein de la communauté Québécoise.

Suzanne Cantin, Porte-parole pour la Famille, Candidate élections partielles 2016 dans Arthabaska

Appuyé par Stéphan Pouleur, chef d’Équipe Autonomistes

Références :

1- Entrevue de Mme Lise Bilodeau - nov. 2016

https://radiox.com/contenu/des-m%C3%A8res-sorganisent-pour-emp%C3%AAcher-les-p%C3%A8res-de-voir-les-enfants-%C3%A0-noel#

2-Équipe autonomiste prône la protection des liens entre les pères et leurs enfants suite à une séparation

http://equipeautonomiste.ca/?q=fr%2Fcontent%2Fquipe-autonomiste-pr-ne-la-protection-des-liens-entre-les-p-res-et-leurs-enfants-suite-une-s