Éduc'alcool mettrait en danger la santé des nouveaux-nés selon Équipe autonomiste

Le trouble du spectre d’alcoolisation fœtale (TSAF) définit un ensemble de problèmes que peut avoir un enfant lorsque sa mère a consommé de l'alcool pendant qu'elle était enceinte (1). Les problèmes peuvent être de légers à très graves (retard mental, moteur, déficit d'attention, de développement, décrochage scolaire, etc.). Au Québec, il naîtrait environ dix bébés par jour avec des séquelles causées par la consommation d'alcool pendant la grossesse selon l'organisme SAFERA situé à Lévis (1). C'est un problème de santé reconnu et il est possible de le prévenir en ne consommant pas d'alcool pendant la grossesse.

Selon Santé Canada, les femmes enceintes et celles qui veulent le devenir, devraient cesser de prendre de l'alcool car il n'y a pas de chance à prendre, puisque l'on ne connaît pas la dose minimale sans danger (2). Par contre, Éduc'alcool est beaucoup plus nuancée et suggère de réduire sa consommation d'alcool et de ne pas s'en faire d'avoir consommé un peu d'alcool à l'occasion (3). La différence entre ces deux positions est plutôt étrange, surtout quand on pense à la pratique courante de faire un retrait préventif des femmes enceintes lorsque, par exemple, elles risquent de respirer des vapeurs de produits chimiques qui pourraient nuire à la santé du futur bébé. Dans ce contexte, on peut se demander comment il se fait que les approches de Santé Canada et d'Éduc'alcool soient si différentes.

Dans le but de comprendre les nuances des conseils d'Éduc'alcool, Équipe autonomiste a consulté leur site Web. Il y est indiqué que cet organisme n'est pas un organisme gouvernemental, qu'il est indépendant et sans but lucratif, mais que la Société des alcool du Québec (SAQ) ainsi que la Régie des alcools, des courses et des jeux en sont membres (4). De plus, on mentionne qu'un des membres du conseil d'administration d'Éduc'alcool provient de la SAQ. On y explique aussi que le financement d'Éduc'alcool vient de la vente d'alcool faite par la SAQ. Ces informations incitent Équipe autonomiste à douter de la neutralité des conseils promulgués par Éduc'alcool au sujet de la grossesse et l'alcool. C'est pourquoi, ce dossier a été présenté lors d'une entrevue à la radio de Lévis, le 3 juin 2015 (5). Suite à cette entrevue, Éduc'alcool a présenté son approche concernant ce dossier (6).

Malgré les explications d'Éduc'alcool, il demeure étrange qu'un organisme financé par la vente d'alcool soit mandaté pour faire de la sensibilisation contre les risques de consommation d'alcool. Comme il en va de la santé des futurs nouveaux-nés et de leur avenir, Équipe autonomiste croit que ce dossier mérite d'être étudié plus en profondeur. C'est pourquoi Équipe autonomiste demande à tous ceux qui le peuvent, de déterminer si nos doutes sont fondés.

Références :

1- Site web de SAFERA

http://safera.net/

2- La consommation d'alcool durant la grossesse selon Santé Canada

http://www.phac-aspc.gc.ca/hp-gs/guide/03_ap-ag-fra.php

3- La grossesse et l’alcool en questions. Recommandations d'Éducalcool.

http://educalcool.qc.ca/alcool-et-vous/famille/la-grossesse-et-lalcool-en-questions/#.VWsHB-nbJ9A

4- Description et mandat d'Éducalcool

http://educalcool.qc.ca/faq/#.VXYvrJVFAkk

5- Présentation du dossier par Stéphane Pouleur à Radio Lévis

http://969fm.ca/?p=1841

6- Réaction d'Éducalcool à Radio Lévis

http://969fm.ca/?p=1847

 

Stéphane Pouleur, candidat d'Équipe autonomiste dans Jean-Talon

Manuel Mathieu, candidat d'Équipe autonomiste dans Chauveau