Félicitations à monsieur Daniel Beaulieu pour son implication citoyenne en politique municipale

Équipe autonomiste félicite monsieur Daniel Beaulieu pour sa vaillance et sa détermination car il a décidé de s'impliquer activement en politique malgré les scandales et le désabusement de la société envers les politiciens de tous niveaux. Monsieur Beaulieu agit selon ses convictions et participe au développement de sa ville en créant un nouveau parti municipal : l'Alliance de Québec (voir la référence ci-dessous); un parti qui véhicule ses valeurs et sa vision sur la gestion d'une ville.

Sa stratégie pour développer une opposition solide, afin d’inciter le maire Labeaume à être encore meilleur, semble très louable puisqu'elle a fait ses preuves aux niveaux provincial et fédéral quand nous avons eu des gouvernements minoritaires face à de vraies oppositions. (Le gouvernement minoritaire du Parti québécois n'a pas actuellement de véritable opposition.) Aussi, plusieurs éléments du programme du nouveau parti Alliance de Québec sont compatibles avec la vision d'Équipe autonomiste. Par exemple : - contrôler strictement les dépenses et réduire la dette de la ville; - choisir des solutions réalistes et peu coûteuses (autobus à essence moins polluants) et non des solutions idéalistes et exorbitantes (écolo bus); - utiliser la compétence comme premier critère d'embauche et non la discrimination dite «positive» qui est une forme vicieuse de discrimination; - rendre les élus imputables envers les citoyens.

Équipe autonomiste encourage fortement la population à devenir des acteurs qui participent au développement et à l'amélioration de leur société, et ce, à tous les échelons politiques. D'abord, Équipe autonomiste incite les électeurs à bien s'informer pour choisir le parti et les représentants qui ont des idées semblables aux leurs, en les aidant ensuite à se faire connaître et à réaliser le projet de société qu'ils ont entrepris. La démocratie vise à donner le pouvoir aux citoyens en leur permettant de participer à la saine gestion de leur société. Cet objectif est possible, mais seulement si les citoyens s'impliquent. Ce qui n'est présentement pas le cas pour une majorité. Plusieurs se plaignent, mais trop peu font vraiment quelque chose pour changer la situation.

Critiquer, c'est bien ..., agir, c'est mieux!

ref: http://www.lapresse.ca/le-soleil/dossiers/elections-municipales/election...