Journée internationale des Hommes : dénonçons la culture de l’homme donneur de sperme

Jeudi, 19 novembre, 2020 - 08:45

Bien que la Journée internationale des Hommes, en ce 19 novembre, existe depuis plus de 20 ans (réf. 1), peu d’avancées ont été faites en matière du droit des hommes et du respect de leur masculinité. Au contraire, la condition des hommes s’est plutôt dégradée (réf. 2, 3). C’est pourquoi Équipe Autonomiste en a fait une de ses valeurs fondamentales depuis sa fondation (réf. 4). 

Le don de sperme est un domaine où la condition des hommes s’est particulièrement détériorée. À l’origine, ces dons visaient à permettre à des couples stériles d’avoir des enfants. Les parents choisissaient alors un donneur qui ressemblait au père. Maintenant, la tendance veut que des parents cherchent un donneur pour avoir un enfant parfait selon leurs goûts. Le processus commence à ressembler à de l’amélioration génétique comme ça se fait pour les animaux d’élevage, réduisant le rôle de l’homme à simple donneur de sperme. De plus, il n’y a pas toujours de père dans le décor (réf. 5,6). Récemment, la CAQ a déposé un programme d’aide à la procréation assistée qui encouragera aussi la naissance d’enfants sans père puisque les femmes seules seront aussi admissibles (réf. 7), ce qui renforcera la culture de l’homme-donneur de sperme. Engendrer la vie est une grande responsabilité des deux procréateurs. La priorité doit être mise sur le bien-être de l’enfant et la connaissance de ses origines et non sur les désirs capricieux des adultes.

Aussi, dans des couples, il arrive que la femme décide unilatéralement d’avoir un enfant et cesse son moyen de contraception sans aviser son conjoint qui devient alors un banal donneur de sperme, bien malgré lui. Quand l’enfant vient au monde, le père a le choix d’accepter cette paternité imposée ou de partir et devenir un simple pourvoyeur monétaire. Imposer la paternité est un comportement qui réduit encore l’homme à celui d’insignifiant donneur de sperme.

Ces quelques exemples montrent qu’il existe une culture de l’homme-donneur de sperme. La réalité est que les hommes sont bien plus que des géniteurs ou des pourvoyeurs. Ils sont des humains ayant la même valeur que les femmes et leur rôle de père est essentiel dans la vie des enfants et dans leur développement. Équipe Autonomiste dénonce cette tendance malsaine au dénigrement et veut revaloriser l’homme dans son rôle de père et aux yeux de la société.

Équipe Autonomiste souhaite à tous une bonne Journée internationale des Hommes.

1- Journée internationale de l'homme
https://fr.wikipedia.org/wiki/Journ%C3%A9e_internationale_de_l%27homme

2- Le Québec et le respect des pères - Information
http://equipeautonomiste.ca/?q=fr/node/332

3-Dénigrement des hommes et condition masculine, Équipe autonomiste avait vu juste
http://equipeautonomiste.ca/?q=fr/content/d-nigrement-des-hommes-et-condition-masculine-quipe-autonomiste-avait-vu-juste

4-Les valeurs fondamentales d’Équipe Autonomiste
http://equipeautonomiste.ca/?q=fr/node/244

5-Sperm donation market
https://www.youtube.com/watch?v=XgFlgP_yx8I

6- Comment les applications de type Tinder révolutionnent le don de sperme
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1016819/applications-don-de-sperme-tinder?depuisRecherche=true

7-La procréation assistée limitée aux femmes de 41 ans et moins
http://www.msn.com/fr-ca/actualites/quebec-canada/la-procr%c3%a9ation-assist%c3%a9e-limit%c3%a9e-aux-femmes-de-41-ans-et-moins/ar-BB1aVfoe?ocid=iehp&li=AAanjZr

Louis Chandonnet, porte-parole en environnement et 
Stéphan Pouleur, chef d’Équipe Autonomiste