Le déficit budgétaire et les complices du ministre des Finances

Le ministre des Finances et de l'Économie du Québec a présenté, hier, la mise à jour économique et financière de son budget (1). On y parle du contrôle des dépenses et que des mesures auraient été néfastes pour la croissance économique. De plus, à différentes émissions télévisées (RDI Économie, 24/60, téléjournaux, etc.), on laissait supposer que le gouvernement ne pouvait plus se permettre de coupures, qu'on était rendu aux fonds de tiroirs. N'y a-t-il qu'Équipe autonomiste qui voit tout le gaspillage éhonté du gouvernement? Comment se fait-il qu'un organisme comme la Régie des installations olympiques existe encore? Que le ratio d'encadrement des Finances soit de 2 employés par cadre? Qu'on ne mette pas la hache dans les Agences de santé? Qu'on paye Télé-Québec qui ne produit plus rien? Que Services Québec n'aboutisse pas avec la centralisation des services publics? Que les dossiers de patients ne soient toujours pas informatisés après des millions de dépenses informatiques? Qu'on crée encore des sociétés d'État (régie ou autres)? Etc., etc. etc. De plus, un rapport propose de faire passer le salaire des députés de 88 000 $ à 136 000 $ par année et l'Assemblée nationale se pourlèche déjà.

Quand les médias se décideront-ils à donner la parole à Équipe autonomiste plutôt que de se faire complices de ces faux prêcheurs! Il y a tout un ménage à faire dans le gouvernement et Équipe autonomiste est fier de le prioriser dans son programme.

(1) http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/communiques/GPQF/Novembre2013/28/c5...