Liberté de religion

Monsieur Harper lance le Bureau de la liberté religieuse (Le devoir, 2013-02-20), Équipe autonomiste s'en inquiète. Quel sera donc le mandat clair de cet organisme? Serait-ce encore du gaspillage? La valeur 5 d'Équipe autonomiste dit: «5-Le maintien et le respect des us et coutumes des Québécois. Les Québécois doivent être fiers de leur langue, leurs valeurs, leurs traditions, leur manière de vivre et doivent se tenir debout devant les demandes déraisonnables venant de groupes de pression quels qu’ils soient.»

Ledit bureau aura-t-il le mandat d'imposer au Canada la polygamie puisqu'elle est permise chez certains juifs et islamistes et qu'elle fait partie de la liberté religieuse quoique criminalisée en sol canadien? Le bureau donnera-t-il l'aval au réseau pro-charia de l'imam Foudil Selmoune de Brossard? La liberté religieuse en est une de second niveau puisqu'elle se doit avant tout de respecter les coutumes et us locaux. Ne vaudrait-il pas mieux investir des sommes dans un Bureau des droits humains égaux? Déjà le Québec y est fautif en favorisant les filles au détriment des garçons dans différents programmes scolaires dont celui d'amener des filles vers les sciences. Une porte-parole disait que cette «discrimination positive» permettait aux filles d'être dans tous les domaines alors que tous savent qu'au Québec aucune fille n'est empêchée d'aller dans les sciences. À quand les programmes pour inciter les garçons à devenir secrétaire particulier ou nageur synchronisé?