Manifestations étudiantes à Québec : répressions justifiées et correctes

Équipe autonomiste considère que les policiers de Québec ont fait un bon travail lors des manifestations étudiantes de mardi, le 24 mars, et que les moyens utilisés n'étaient pas exagérés comme le dénonce la Ligue des droits et libertés - section Québec (1). Que les manifestants respectent les règles en donnant leur itinéraire, en restant civilisés sans rien briser, en ne bousculant personne et en ne laissant pas de déchets sur leur passage. Et on verra bien si les policiers «les attaqueront». C'est bien beau les droits et libertés, mais il y a aussi le volet devoirs et responsabilités à considérer.

Fondée en 1963, la Ligue des droits et libertés est un organisme à but non lucratif, indépendant et non partisan, qui vise à faire connaître, à défendre et à promouvoir l’universalité, l’indivisibilité et l’interdépendance des droits (2) contenus dans la Charte internationale des droits de l’Homme donc dans les chartes canadienne et québécoise inspirées d’elle. Fondée en 1994, la section de Québec se spécialise dans l’éducation aux droits auprès des jeunes, en plus d’œuvrer dans les campagnes de sensibilisation, contre la discrimination et l’exclusion sociale (3). Pourquoi la section de Québec se spécialise dans quelque chose de plus pointue (voir sa mission), différant, en cela, de la Ligue mère? Il ne faudrait pas lui donner plus d'importance qu'elle en a, il faudrait peut-être plutôt la rappeler à l'ordre en fonction de la mission première de la Ligue des droits et libertés, car ce n'est pas un droit de ne pas suivre les lois, même si elles nous contrarient. Si la police fait respecter la loi, Équipe autonomiste dit bravo. Par contre, si la police ne respecte pas la loi, là, il y a problème. C'est tout de même comique pour une organisation faisant une manifestation illégale de dire que la police les arrête illégalement ...

1- http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/education/201503/26/01-48555...
2- http://liguedesdroits.ca/
3- http://liguedesdroitsqc.org/a-propos/

Guy Boivin, chef d'Équipe autonomiste