Modifier nos critères d'immigration pour prévenir les cas "Chaoui"

Équipe autonomiste rappelle que la société québécoise est en train de se remplacer par une nouvelle société multiculturelle, à cause du nombre trop élevé d'immigrants qui entrent et qu'elle ne réussit plus à intégrer. De plus, Équipe autonomiste demande à ce que l'immigration soit mieux ciblée vers davantage d'immigrants épousant notre culture, invoquant qu'il est plus facile d'apprendre une langue que de changer de façon de penser.

Équipe autonomiste se questionne aussi sur les choix d'immigrants et l'imam Hamza Chaoui en est un bon exemple. Pour pouvoir se prononcer ainsi sur ses choix de société, ce dernier doit être un immigrant reçu? Pourquoi a-t-il choisi le Québec si celui-ci ne correspond pas à ses valeurs? A-t-il été mal informé lors de son arrivée ou encore avant son arrivée? Les responsables à l'immigration ne doivent-ils pas s'assurer d'antécédents chez les candidats? Ce revendicateur ne l'est sûrement pas devenu une semaine après être arrivé ici?

Il est clair qu'il y a des aberrations à corriger dans notre système d'immigration, surtout quand on compare le cas Chaoui à ceux d'immigrants comme José Pereira (1) et Carl-André Louis (2) et tant d'autres qui se sont bien intégrés à notre société, mais qui sont menacés d'expulsion pour des erreurs administratives ou des règles complexes et changeantes !

(1) http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/montreal/archives/2012/08/2012...
(2) http://www.beaucemedia.ca/2014/06/19/un-immigrant-menace-dexpulsion

Guy Boivin, chef d'Équipe autonomiste