Obliger les cyclistes à utiliser les pistes cyclables

Les automobilistes sont exaspérés d’avoir des cyclistes dans la circulation lorsqu’il y a une piste cyclable en marge de la voie D’autant plus qu’ils ont payé pour ces pistes cyclables. Ils ne comprennent pas que les cyclistes puissent avoir le droit de ne pas utiliser ces pistes cyclables.

Lors de la première législation sur les pistes cyclables, les cyclistes étaient obligés de les utiliser. En 2010, les cyclistes ont fait abroger la loi et, depuis ce temps, ils ne sont plus obligés d’utiliser les pistes cyclables (réf. 1). Ils ont justifié leur demande parce que la circulation est trop lente sur les pistes cyclables (30 km/h maximum) et qu’on y retrouve des piétons, des poussettes, des chiens en laisse, etc.

Équipe autonomiste propose de remettre partiellement la loi comme elle était à l’origine pour obliger les cyclistes à utiliser les pistes cyclables lorsqu’il y en a une en marge de la voie. Pour régler le problème de la lenteur de la circulation sur les pistes cyclables, on augmente la vitesse permise à 50 km /h et on y permet l’accès seulement aux cyclistes. Les chiens, les piétons, les poussettes, les fauteuils roulants, etc. ont déjà les trottoirs pour eux et sur lesquels les cyclistes ne peuvent circuler.

Référence

1-Est-il obligatoire d'emprunter les pistes cyclables? Marie-Ève Trudel, Radio-Canada, 13 août 2015,

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/733905/pistes-cyclistes-cyclables-securite-routiere

Stéphan Pouleur, chef d’Équipe Autonomiste