Pas de procréation assistée gratuite sans raison médicale

Le programme de procréation assistée, mis en place au Québec en 2010, est admissible pour toutes femmes, seules ou en couple avec un homme ou une femme (réf. 1 et 2), qui décident d'avoir un bébé. Ainsi, le gouvernement paye, avec notre argent, l'insémination artificielle aux femmes fertiles, mais dont la contrainte est de ne pas trouver ou de ne pas vouloir de géniteur masculin connu. Jusqu'à preuve du contraire, l'homosexualité ou la solitude ne sont pas des maladies, il n'est donc pas logique de payer pour ce service. Déjà, lors de son implantation, les spécialistes disaient que le gouvernement allait trop vite (réf. 3). Dans le contexte de réduction de dépenses, il est donc grand temps de corriger les erreurs du passé en faisant le ménage dans ces faux soins de santé.

Références :
1- http://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/ariane-krol/201007/14/01-429827...
2- http://www.sante.gouv.qc.ca/programmes-et-mesures-daide/programme-quebec...
3- http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/sante/2010/07/13/001-fecondation-as...

Louis Chandonnet,
et Guy Boivin, chef d'Équipe autonomiste