Questionnement sur les privilèges de certaines personnes en santé

Un commentaire de monsieur Sébastien Bovet m'a fait sourciller hier, à l'émission 24/60, il disait que madame Pauline Marois avait rencontré un oto-rhino-laryngologiste pour ses problèmes de voix. J'espère que ce n'est pas vrai et je m'explique. Quand on sait combien c'est long d'obtenir un rendez-vous avec un tel spécialiste, je ne pourrais qu'être offusqué que madame ait passé au-dessus de la liste alors que je venais juste d'apprendre que «les médecins représentent moins de 7% des effectifs du réseau de la santé mais empochent plus de 30% du salaire total» (1), sous prétexte de rattraper leurs confrères canadiens. Moi aussi, j'aimerais passer devant les autres et rattraper le salaire d'un Colombien-britannique car on sait tous qu'ils gagnent plus que nous, vu les prix effarants des choses là-bas. C'est le genre d'irritants qui rendent hargneux les gens à leur égard. J'espère que nos riches médecins et politiciens sont conscients de leur état privilégié! Équipe autonomiste, quoique plus à droite, a tout de même un programme de responsabilité et de justice sociales.

(1) http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2014/04/03/001-augmentation...

Guy Boivin, chef d'Équipe autonomiste