Équipe autonomiste dénonce la discrimination contre les garçons du secondaire

Équipe autonomiste a appris que, à Québec la semaine dernière, on a refusé, à des garçons du secondaire III, de s’inscrire (date limite le 1er février 2013) à des ateliers d’information sur les professions scientifiques (Programme : Les filles et les sciences : un duo électrisant) sous prétexte que c’était exclusivement réservé aux filles (voir description de l’incident en bas de page). Équipe autonomiste considère cette pratique totalement inacceptable. Équipe autonomiste pense alors au taux de décrochage des garçons et au fait que notre société est supposément contre la discrimination et pour l’égalité. Et si on faisait une telle activité exclusivement pour les garçons, que diraient les groupes féministes et les médias?

Nous considérons ce cas très grave et représentatif de la condition masculine au Québec. Il faut réveiller la population à ces injustices faites au nom d'un rattrapage dépassé. L’avenir de nos jeunes en dépend, autant pour les filles que pour les garçons.

Description de l’incident (information recueillie par Équipe autonomiste)

Lors d’un cours de science (15 filles et 15 garçons) en secondaire III, dans la région de Québec, une femme vient faire la promotion du programme « Les filles et les sciences : un duo électrisant » pour inciter les élèves à s’inscrire à la journée d’information du 16 février 2013 qui se tiendra à l’université Laval. À la fin de la présentation, un garçon demande s’il peut s’inscrire car lui et deux amis sont intéressés par les sciences. L’animatrice lui dit que non car c’est réservé exclusivement aux filles. Un autre élève lève la main et dit : «C’est sexiste ce principe-là.» L’animatrice et la professeure sourient et n’en parlent plus.

Le garçon, déçu de ne pouvoir participer à la journée d’information sur les sciences, raconte les faits à sa mère qui communique avec l’école pour vérifier si son fils a vraiment bien compris. L’enseignante confirme que c’est exclusif aux filles et qu’il n’y a pas de journée d’information prévue pour les garçons.

Des vérifications ont montré que cette activité existe depuis 1998 dans le but d’inciter les filles du secondaire à se diriger en sciences. L’objectif est louable, mais dans notre société supposée être contre la discrimination, est-ce normal de ne pas offrir l’équivalent aux garçons ? Surtout si on considère que les garçons décrochent, beaucoup plus que les filles, de l'école. De plus, c’est un manque de délicatesse flagrant que de présenter cette belle activité à tous les élèves et ensuite de dire aux garçons qu’ils ne peuvent y aller car c’est seulement pour les filles. C’est vraiment injuste envers les garçons car ils n’auront pas accès à plein d’information que les filles auront.

Information au site : http://www.lesfillesetlessciences.ca/