Équipe autonomiste ne fêtera pas et ne rendra pas hommage à Polytechnique

Oui, Équipe autonomiste compatit avec les victimes et les gens qui ont perdu des proches lors du drame survenu à l’École polytechnique en 1989. Mais il est hors de question d'encourager un soulignement excessif de ce drame et d'en faire un événement annuel. Il y a, dans cette récupération médiatique et ce soutien féministe, une sorte d’acharnement et Équipe autonomiste considère qu’il y a des limites à cultiver la haine et certains préjugés contre les hommes du Québec à cause de l'action posée par un dément, il y a 25 ans. Il est grand temps que le Québec tourne la page et passe à autres choses. Malheureusement, des crimes, il y en a eu et il y en aura toujours, … d’hommes contre des femmes et de femmes contre des hommes … Équipe autonomiste prône davantage la responsabilisation des gens et l’aide pour ceux qui en ont vraiment besoin.

De plus, Équipe autonomiste est totalement contre un registre des armes de chasse. La chasse et la sécurité, en rapport avec les armes à feu, sont suffisamment encadrées actuellement. La chasse est une activité saine, en relation avec la nature, qui fait partie des traditions et de la vie de plusieurs Québécois et nous devons l'encourager et non lui nuire. Si certains veulent améliorer la sécurité dans notre société, qu'ils travaillent plutôt sur la santé mentale que sur des objets possédés par des gens sur lesquels on a déjà enquêté et que l’on a déjà enregistrés pour l’émission de permis de possession d'armes.

Note : N’allez pas croire qu’Équipe autonomiste est un parti misogyne. Elle respecte les femmes autant que les hommes. Elle est contre la violence faite aux femmes tout autant que celle faite aux hommes. Des femmes du parti adhèrent à ses valeurs et principes et elles y ont toujours été les bienvenues.

Guy Boivin, chef d'Équipe autonomiste