Équipe autonomiste prône la protection des liens entre les pères et leurs enfants suite à une séparation

En général, il est reconnu que, lors des séparations, la majorité des gens s'entendent relativement bien sur le partage de «la garde» de leurs enfants. Par contre lors de désaccords, si la mère veut avoir une garde exclusive et que le père insiste pour maintenir des liens avec ses enfants, le système judicaire a encore tendance à favoriser la mère. Aussi, le parent, souvent le père, qui tient à la garde partagée, doit aller en cour et débourser de gros montants pour tenter de gagner son point. Dans certains cas, il arrive que pour mettre fin aux discussions, la mère décide d'accuser faussement le père d'agressions contre elle ou contre les enfants. À noter que ce genre de fausses accusations est rarement puni. Une fois le jugement rendu, le parent qui a la garde, souvent la mère, peut déménager où il veut, coupant ainsi toute possibilité, aux enfants, de revoir son autre parent. Il y aurait un enfant sur cinq qui ne reverrait plus son père suite à une séparation (réf. 1).

Dans le but d’éveiller la population à ce problème de garde partagée et éventuellement de faire changer les lois pour qu'elles soient justes envers les deux parents et les enfants, un père, monsieur Étienne van Steenburghe, en partenariat avec Lise Bilodeau de l'ANCQ (L'action des nouvelles et nouveaux conjoints du Québec, réf. 2),  a déposé à l'Assemblée nationale une pétition intitulée : «Garde partagée des enfants appliquée par défaut en cas de séparation» (réf. 3). Équipe autonomiste félicite l'action de cet homme qui a décidé d'agir et incite les gens à s'informer sur le sujet puisque le bien-être des enfants ainsi que le respect de l’égalité des droits des hommes et des femmes font partie des valeurs d’Équipe autonomiste.

Cependant, Équipe autonomiste tient à être très clair sur le point suivant : il n'est pas question d'obliger des parents à s'occuper de leurs enfants s'ils ne le veulent pas, comme peut le laisser entendre le titre de la pétition.

La position d'Équipe autonomiste est qu'il faille empêcher qu'un des parents puisse décider de priver les enfants du lien parental avec l'autre parent lors de séparation. Actuellement, le système judiciaire semble protéger davantage le parent qui veut priver l'enfant de l'autre parent qui, lui, doit faire maintes démarches et en assumer les coûts pour maintenir le lien avec son enfant. Équipe autonomiste demande d'inverser les rôles pour que ce soit la garde partagée par défaut lorsqu'il y a un conflit susceptible d’aboutir à la cour et que ce soit au parent qui veut la garde exclusive de faire les démarches pour démontrer et prouver hors de tout doute que l'autre parent doit perdre le droit d'être en contact avec son enfant.

Références :

1-Divorce : 1 enfant sur 5 ne voit jamais son père

http://www.journaldesfemmes.com/maman/magazine/garde-enfants-divorce.shtml

2-Action des nouvelles et nouveaux conjoints du Québec, ANCQ

http://ancq.qc.ca/

3- Pétition : Garde partagée des enfants appliquée par défaut en cas de séparation

https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-6015/index.html

 

Stéphan Pouleur, responsable du comité politique d'Équipe autonomiste