Réflexion sur le changement d’heure

Pour montrer l'irrationalité des gens, on a décidé de changer l'heure plutôt que d'adapter les heures d'activité (travail, école, etc.) en conséquence; eh oui! l'humain a préféré forcer la nature en modifiant l'heure réelle. De nos jours, il ne semble plus y avoir qu'une seule raison pour avancer l'heure et elle est commerciale: «en 1986, le lobby du barbecue et celui de l'industrie des pépiniéristes aux États-Unis avaient réussi à convaincre le gouvernement de devancer au début d'avril la période de l'heure d'été pour prolonger le plaisir des activités à l'extérieur.» (http://www.aide-internet.org/site/index.php?option=com_content&view=arti...) À l'heure avancée, on profite d'une plus longue période d'ensoleillement en soirée, alors que l'heure normale permet de jouir d'un peu de luminosité le matin. Alors cessons de changer l'heure et, trois choix s'offrent à nous: gardons l'heure normale, adaptons nos horaires en commençant plus tôt les activités et en les terminant plus tôt ou prenons l'heure normale des Maritimes. Le Québec pourrait très bien justifier ce dernier choix puisqu'une très grande partie de la province jouxte cette région.