Registre des armes de chasse au Québec : le faux argument des consultations par les policiers

1- Oui c'est vrai que les policiers du Canada, incluant ceux du Québec, consultent souvent le Registre canadien des armes à feu en direct (RCAFED). En 2014, ils l'ont consulté 16100 fois par jour. À noter que 98 % de ces consultations concernaient le nom (11 800), l'adresse du particulier (3800) ou le numéro de permis (101) (tableau 1). C'est la même proportion qu'en 2011, soit l'année avant l'abolition du registre fédéral de chaque arme de chasse. L'abolition du registre n'a donc eu AUCUN effet sur le nombre ni sur le genre de consultations effectuées par les policiers.

 2- En 2014, le Québec était la province où les policiers ont consulté le moins le registre dans tout le Canada, soient 1086 fois par 100 000 habitants, bien en dessous de la moyenne canadienne de 4615 (tableau 2). C'était aussi le cas en 2010, alors que le Québec était la province qui consultait le moins le registre (réf. 1).

Le Québec est donc la province qui consulte le moins un registre dans lequel 98 % des informations utilisées sont disponibles en tout temps pour les policiers même depuis l'abolition du registre des armes longues. Pourtant le gouvernement, appuyé des trois autres vieux partis, persiste quand même à vouloir créer un registre Québécois à coup de millions de dollars alors que la province est en déficit à chaque année.

Équipe autonomiste dénonce cette décision totalement irrationnelle qui ne servira qu'à faire plaisir à une poignée de groupes de pressions et à enrichir inutilement des entreprises en informatiques. L'énergie et l'argent consacrés à ce registre inutile seraient beaucoup plus utile dans d'autres domaines.

Équipe Autonomiste s'oppose à la création de ce registre des armes de chasse et encourage toute la population à faire pression auprès des élus pour qu'ils abandonnent ce projet soit en signant la pétition actuellement en cours à  https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-5715/index.html  ou en participant aux diverses manifestations qui auront lieu contre ce projet.

Source des tableaux : http://www.rcmp-grc.gc.ca/cfp-pcaf/facts-faits/index-fra.htm

Tableau 1

Nombre moyen de requêtes quotidiennes dans le RCAFED

Type

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

Nom du particulier

6 631

  7 910

10 895

13 067

13 425

13 138

  11 832

Adresse

  2 574

  2 843

  3 176

  4 012

  4 248

  3 808

  3 855

No de série

204

317

308

358

262

239

215

No de permis

142

186

209

218

138

103

101

No de certificat

19

19

16

12

8

6

7

No de téléphone

15

20

40

33

31

35

29

Autre

22

51

85

82

73

80

85

Total

9 606

11 347

14 729

17 782

18 185

17 410

  16 126

Tableau 2

Nombre total de requêtes dans le RCAFED par province (octobre à décembre 2014)

Province/Territoire

Nombre de requêtes en 2014 T4

Requêtes par 100 000 habitants

Alberta

 186 680

 5 121

Colombie-Britannique

 303 951

 6 908

Manitoba

 26 437

 2 188

Nouveau-Brunswick

 44 868

 5 973

Terre-Neuve-et-Labrador

 25 935

 5 040

Territoires du Nord-Ouest

 1 438

 3 468

Nouvelle-Écosse

 23 177

 2 515

Nunavut

  876

 2 746

Ontario

 823 883

 6 411

Île-du-Prince-Édouard

 1 705

 1 216

Québec

 85 864

 1 086

Saskatchewan

 18 325

 1 773

Yukon

 1 938

 5 717

Total

1 545 077

 4 615

Référence 1 : Le registre des armes à feu en chiffres, Sophie-Hélène Lebeuf, 6 décembre 2011. Radio-Canada.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/National/2011/07/11/001-registre-armes-feu.shtml

 

Guy Boivin, chef d'Équipe autonomiste

Stéphan Pouleur, comité politique