Proposition 57 : Faciliter les interventions policières auprès des malades psychiatriques potentiellement dangereux.

Faciliter les interventions policières auprès des malades psychiatriques potentiellement dangereux.

Le but est de prévenir des drames découlant d’une interruption injustifiée de la prise de médicaments par le patient ou d‘une dégradation subite de sa condition. Actuellement, les policiers ne peuvent agir tant qu’un crime n’est pas commis ou qu’une demande d’intervention de la famille immédiate ne soit effectuée.