L'instruction confiée aux professeurs, mais surtout pas aux municipalités

Avec la demande des municipalités de vouloir s'occuper de l'éducation (réf. 1), les limites de l'illogisme viennent d'être dépassées. Les conseils municipaux deviendraient le lieu de débats pour améliorer l'école. Les commissions scolaires et leur bureaucratie sont déjà trop loin des élèves et déconnectées des besoins des professeurs. Ce sera encore pire avec les conseillers municipaux qui ont déjà de la difficulté à bien gérer les villes. C'est le contraire qu'il faut faire, soit redonner plus de responsabilités aux écoles, aux directeurs et aux professeurs et réduire la taille et les mandats des commissions scolaires.

Stéphane Pouleur, candidat dans Jean-Talon et
Guy Boivin, Chef d’Équipe autonomiste

Référence :
1- http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/education/201403/20/01-47498...