Finances publiques, les syndicats doivent faire leur part

Les gens qui payent une cotisation syndicale, pendant l'année, reçoivent un rabais de cotisation au moment de faire leur déclaration d'impôt. Ce rabais est remis sous forme de crédit d'impôt que leur accorde le gouvernement. Cela veut dire que le gouvernement prend de l'argent qui est à tout le monde pour le redonner seulement à ceux qui sont syndiqués. Donc, les non-syndiqués financent les syndicats malgré eux parce que le gouvernement a décidé de faire une faveur aux syndicats. Ce cadeau, que le gouvernement fait, constitue une dépense de 200 millions $ par an, soit 25 $ par personne, enfant compris. Équipe autonomiste considère que cette procédure est anormale et injuste. Les non-syndiqués n'ont pas à payer pour un service dont ils ne profiteront jamais. Et, même, qu'ils subiront lorsqu'il y aura des grèves dans ces secteurs.

Équipe autonomiste propose d'abolir ce crédit d'impôt (réf. 1) pour faire économiser 200 millions $ par an à l'État et pour corriger une injustice envers les non-syndiqués. Elle suggère que les syndiqués, qui trouveront que leur cotisation est devenue trop chère sans le crédit d'impôt, n'auront qu'à demander à leur syndicat de baisser les cotisations. Les syndicats clament depuis toujours que, la solidarité, c'est important. Il est maintenant temps qu'ils montrent l'exemple et fassent leur part. La solidarité n'est pas un principe à sens unique.

Référence:
1. Abolir le crédit d'impôt pour cotisation syndicale (proposition votée)
http://equipeautonomiste.ca/?q=fr/node/47

Stéphane Pouleur, candidat dans Jean-Talon
Guy Boivin, chef d'Équipe autonomiste et candidat dans Taschereau