Aller directement à la navigation

Nouvelles dépenses faussement en santé : 122 millions/an pour inciter les médecins spécialistes à assister à des réunions

Quelle infamie! Les médecins spécialistes seraient rémunérés pour assister à des réunions dans leurs hôpitaux (1). Premièrement, le montant est outrageant, dans le contexte financier actuel du système de santé, pour une tâche qui va de soi avec l'emploi. Deuxièmement, une personne qui n'assiste pas à une assemblée doit subir les décisions des autres, mais les médecins et leur lobbyisme sont au-dessus de tout ça, tout le monde le sait bien. C'est ainsi qu'ils peuvent faire la pluie et le beau temps, même...

Le Québec et ses enfants : une société hypocrite et sans coeur

Avant-hier, le 9 avril 2014 (réf.1), on a rapporté le cas d'un homme ruiné parce qu'il doit continuer à payer des pensions alimentaires, même s'il a perdu son emploi, et qu'il a dû verser 50 000 $ de frais d'avocats pour conserver la garde de ses enfants. En plus, suite à de fausses accusations, il a été arrêté par la police, devant ses enfants, dans la cour d'école. Il pense même au suicide, tellement il est découragé de sa lutte contre le système. Il est facile de conclure que cette mésaventure a des conséquences négatives sur...

La FFQ veut imposer des quotas de candidates aux partis politiques

Madame Alexa Conradi, de la Fédération des femmes du Québec, constate (1) que «moins de femmes ont été élues qu'en 2008». Elle déclare que «passer de 33% à 27% [de femmes élues] n'est pas acceptable». Elle réclame que «le PLQ, le PQ et la CAQ [présentent] un nombre égal de femmes et d'hommes». Moi, je vous pose une question et je vous replonge dans la réalité concrète de ce que sont un homme et une femme. Où sont les femmes? Nous avons beau faire des pieds et des mains la gente féminine n'est majoritairement pas attirée par le défi politique, pour...

Les médias complices du manque de choix politiques

À l'émission Les coulisses du pouvoir de dimanche, les chroniqueurs soulignaient que les journalistes étaient confrontés à «Toujours les mêmes programmes de partis» et défendaient, un court instant, le rôle des médias dans cette campagne électorale qui s'achève. Je ne soulèverais qu'un point: je déplore, par exemple, que Les coulisses du pouvoir n'aient jamais invité, ne serait-ce qu'une fois, les 15 autres partis, ceci aurait pu être comme panel pour confronter les principaux partis ou pour expliquer leur programme.

L'incohérence de certains partis politiques

Équipe autonomiste vous cite un citoyen: «J'utilise toujours Équipe Adrien Pouliot - Parti conservateur du Québec ou Coalition Avenir Québec - Équipe François Legault, au long, quand je parle de ces deux partis. Quand les gens me demandent pourquoi j'utilise ces noms bizarres. Je leur dis que ce sont leurs noms officiels sur le site du Directeur général des élections du Québec (DGE) et c'est vrai. Et là, la porte est ouverte pour démontrer leur incohérence. Ces deux partis prétendent vouloir faire le ménage de l'État et le rendre plus efficace, mais les deux ont les noms les plus compliqués et les plus longs de tous les partis. Ces noms rentrent difficilement dans les formulaires. En plus, s'ils changent de chef, le parti devra changer de nom sur...

Questionnement sur les privilèges de certaines personnes en santé

Un commentaire de monsieur Sébastien Bovet m'a fait sourciller hier, à l'émission 24/60, il disait que madame Pauline Marois avait rencontré un oto-rhino-laryngologiste pour ses problèmes de voix. J'espère que ce n'est pas vrai et je m'explique.

Félicitations et merci à CHYZ FM 94.3 pour son ouverture d'esprit.

Cette station de radio (radio étudiante de l'université Laval) a décidé de bien informer, les électeurs de la circonscription de Jean-Talon, des choix politiques qui s'offrent à eux. Ainsi, tous les candidats inscrits dans cette circonscription ont été invités en entrevue pour présenter leur position sur différents sujets. Du 31 mars au 4 avril à 9:30 le matin, les entrevues passent en ondes à cette station de radio. Les «podcasts» peuvent aussi être écoutés à : http://chyz.ca/category/nouvelles/.

Finances publiques, les syndicats doivent faire leur part

Les gens qui payent une cotisation syndicale, pendant l'année, reçoivent un rabais de cotisation au moment de faire leur déclaration d'impôt. Ce rabais est remis sous forme de crédit d'impôt que leur accorde le gouvernement. Cela veut dire que le gouvernement prend de l'argent qui est à tout le monde pour le redonner seulement à ceux qui sont syndiqués. Donc, les non-syndiqués financent les syndicats malgré eux parce que le gouvernement a décidé de faire une faveur aux syndicats. Ce cadeau, que le gouvernement fait, constitue une dépense de 200 millions $ par an, soit 25 $ par personne, enfant compris. Équipe autonomiste considère que cette procédure est anormale et injuste. Les non-syndiqués n'ont pas à payer pour...

Résumé du mémoire déposé par Équipe autonomiste sur le projet de loi numéro 60 concernant la charte de la laïcité du Parti québécois

Le Parti québécois (PQ) n'a pas créé le problème des demandes déraisonnables mais il veut l'utiliser pour mousser sa campagne électorale. Le fait que des gens puissent imposer leurs caprices à la majorité, en utilisant leurs croyances et en invoquant les chartes des droits et libertés, est un grave problème pour l'avenir de notre société, c'est pourquoi Équipe autonomiste a, depuis longtemps, une proposition, à ce sujet, dans son programme.

Faits saillants du mémoire :
Le projet de loi 60, du PQ, paraît inutile pour protéger notre société car il n'a aucun effet dans les sphères de la société, externes au gouvernement.
La valeur de l'égalité homme-femme est déjà bien encadrée par les chartes des droits et libertés canadienne et québécoise, mais elle n'est pas respectée dans la pratique puisque, dans plusieurs cas, la condition masculine est totalement ignorée. Il faudrait un ministère de la Condition humaine plutôt qu'un ministère de la Condition féminine.

Le projet de loi no 60 pourrait nuire aux organismes qui font des expositions ou des concerts à caractère religieux.
Les immigrants s'assimilent de moins en moins parce que...

Équipe autonomiste demande l'annulation de la taxe de carbone sur l'essence

En janvier 2015, entrera en vigueur, au Québec, une taxe de 2,8 cents par litre d'essence, dans le cadre de la lutte contre les gaz à effet de serre (GES), suite à une entente avec la Californie (réf. 1). Cette taxe, qui sera prélevée dans les poches des contribuables, rapportera 500 millions $ par an au gouvernement du Québec. Le rapport de la Commission sur les enjeux énergétiques, demandé par le Parti québécois, recommande pourtant clairement de suspendre cette entente tant que d'autres signataires n'y auront pas adhéré (réf. 2, p. 20). D'après la commission, cela risque de nous coûter très cher et même de nous faire financer la lutte aux GES faite par la Californie, car...

Subventions aux organismes communautaires : un cancer qui ronge notre système de santé

Un total de 463 millions de dollars a été distribué en subventions à 3 600 organismes communautaires en 2011 (réf. 1) par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). En 2003, il y avait 3 100 organismes de ce genre et 30 en 1973. La distribution de subventions paraît bien pour la solidarité sociale, l'aide aux démunis et aux gens qui ont des problèmes. Mais quelle proportion de cet argent se rend vraiment en aide concrète ? Et combien cela nous coûte-t-il pour distribuer cet argent qui vient de nos poches de contribuables ?

Pour estimer la proportion réelle des subventions qui se rendent vraiment en aide, il faut déduire les coûts de fonctionnement de chaque organisme : leurs conseils d'administration ainsi que...

Réaction au débat : Entre séparation et fédération ; la confédération

Au débat des chefs, hier soir, madame Marois répétait: «Non. Il n'y aura pas de référendum tant que les Québécois ne seront pas prêts.» Mais, les Québécois ne seront plus jamais assez prêts car ils ne sont plus que 49 % susceptibles de voter pour l'indépendance (37 % favorables, 12 % indécis) (1) et que l'indépendance du Québec n'est même plus au programme du Parti québécois mais une certaine souveraineté qui parle d'aller chercher le plus de pouvoir possible à Ottawa (2), donc de rester dans le Canada (3). Alors ce parti vous ment ?

Quant au Parti libéral, il a commencé par un discours annonçant la signature de la constitution (4) puis, n'étant pas assez vendeur, il dit maintenant «qu'il ne mettrait ... pas lui-même le dossier sur la table.» (5). Nous mentirait-il à son tour ?

Coalition Avenir Québec n'offre pas de position constitutionnelle, aux vues de son idéologie, préférant mettre l'accent sur l'économie, la santé et l'éducation (6). Il propose donc le statu quo avec Ottawa. Mais le statu quo, c'est la mort de la nation québécoise et ...

L'instruction confiée aux professeurs, mais surtout pas aux municipalités

Avec la demande des municipalités de vouloir s'occuper de l'éducation (réf. 1), les limites de l'illogisme viennent d'être dépassées. Les conseils municipaux deviendraient le lieu de débats pour améliorer l'école. Les commissions scolaires et leur bureaucratie sont déjà trop loin des élèves et déconnectées des besoins des professeurs. Ce sera encore pire avec les conseillers municipaux qui ont déjà de la difficulté à bien gérer les villes.

Un vote par conviction n'est jamais un vote perdu

Message aux électeurs,

Beaucoup d'entre vous pensez que voter pour Équipe autonomiste, un parti émergent, c'est inutile et que votre vote sera perdu. C'est FAUX. Chaque vote compte puisque chaque vote nous donne un revenu annuel par la suite. Vous nous dites : «On n'entend pas parler de vous. On ne voit pas de publicité sur vous.» C'est certain car nous sommes tout jeune et notre budget n'est pas énorme. En croyant en nous et en nous donnant votre vote, vous contribuez à augmenter notre budget pour que nous puissions grossir et avoir plus de publicité, donc plus de visibilité et de votes pour les prochaines élections. C'est ainsi que nous deviendrons assez gros pour pouvoir changer les choses.

Ce n'est pas demain matin que nous prendrons le pouvoir, MAIS ...

Intégrité douteuse de Pauline Marois

Concernant la candidature de monsieur Pierre-Karl Péladeau, madame Marois déclare: «Nous allons appliquer à la lettre les règles d'intégrité.» Comment lui faire confiance alors qu'elle n'a même pas appliqué sa propre loi sur les élections à date fixe? Elle n'a plus de crédibilité.

Ces vieux partis et notre argent : des dinosaures dépassés

Comme à chaque élection, les vieux promettent la lune. Philippe Couillard veut investir 3 milliards de dollars de notre argent, en infrastructures, pour créer des emplois (réf. 1). François Legault veut investir des milliards dans son projet Saint-Laurent (réf.2). Pauline Marois veut injecter 2 milliards pour créer des emplois (réf. 3) et Françoise David demande plus d'argent pour faire vivre les organismes communautaires (réf. 4).

Les vieux partis, vont-ils comprendre un jour que ce n'est pas le rôle de l'État de créer des emplois, mais bien de s'arranger pour faciliter la vie des entrepreneurs qui veulent en créer ? Moins le gouvernement mettra son nez dans la gestion, mieux ce sera. On le sait, ...

Élections : Équipe autonomiste demande de respecter la loi sur la date fixe

Lettre envoyée par Guy Boivin, chef d'Équipe autonomiste
Monsieur le lieutenant-gouverneur,

Équipe autonomiste, au nom des citoyens du Québec, vu le coût prohibitif d'une élection, vous demande d'appliquer fermement la Loi sur l'Assemblée nationale (L.R.Q., c. A-23.1) et la Loi électorale (L.R.Q., c. E-3.3) telles que modifiées par la Loi modifiant la Loi électorale afin de prévoir des élections à date fixe (L.Q. 2013, c. 13), sanctionnée le 14 juin 2013 et entrée en vigueur cette même date selon l'article 10 de cette dernière loi. En effet, l'article 6 d'A-23.1 précise que «Chaque législature expire le 29 août de la quatrième année civile suivant celle qui comprend le jour du scrutin des dernières élections générales» et l'article 129 d'E-3.3 ajoute que «les élections générales ... suivent l'expiration d'une législature ...

Oui au registre des pédophiles proposé par Ottawa

Les chartes canadienne et québécoise des droits de la personne prévoient que tous et chacun ont droit au respect de leur vie privée, de leur dignité et de leur réputation. Nous avons la chance, dans notre société, d’avoir des droits aussi bien définis et respectés, mais cette chance se retourne parfois contre nous, car au nom de ces chartes, certains cherchent à protéger des personnes qui peuvent être un danger pour les enfants. Nous nous devons de choisir, en tant que société, entre la protection de droits humains coûte que coûte ou la protection de victimes potentielles.

Équipe autonomiste a fait le choix de protéger les enfants et leur avenir en approuvant le projet de loi du gouvernement fédéral pour la création d’un registre public des pédophiles (réf. 1 et 2). Selon nous, la sécurité des enfants doit passer avant la...

Réponse du ministre Bernard Drainville à Équipe autonomiste

Un des objectifs de la mission d’Équipe autonomiste est de renseigner la population pour que les citoyens soient plus autonomes à prendre des décisions par eux-mêmes (réf. 1).
Le 2 novembre 2013, Équipe autonomiste a démarré le Colloque des partis émergents.
Les partis présents ont identifié clairement le problème du manque de visibilité des partis émergents et ont décidé de répéter la formule du colloque.
Le 22 février 2014, a eu lieu un deuxième colloque.
À ce colloque, une solution a été proposée et votée par les six partis présents.

Non au PQ qui gaspille nos impôts dans le programme de maternage d'entreprises «Les gazelles»

La province est en déficit grave, mais le Parti québécois, qui ne sait pas où couper, trouve moyen d'inventer un programme d'accompagnement d'entreprises pour les aider à se développer. En effet, la ministre Élaine Zakaïb a lancé le programme des «gazelles» le 24 février 2014 (réf. 1). Des fonctionnaires sont donc payés, avec nos impôts et taxes, pour monter ce programme (protocole, formulaires, informatique, publicité, sélection, etc.)
Ensuite d'autres fonctionnaires, toujours payés par nous, s'occuperont de materner ces entreprises plusieurs années durant. Si le gouvernement veut vraiment aider les entreprises, qu'il diminue ...

Agissons maintenant pour une saine démocratie

Lors du deuxième Colloque des partis émergents (1), tenu à Montréal le 22 février 2014 (2), les six partis présents, Parti équitable du Québec, Parti Unité nationale, Équipe autonomiste, Parti marxiste-léniniste du Québec, Bloc Pot et Parti des sans parti, ont décidé de demander au Directeur général des élections du Québec d'informer les électeurs de l'existence de tous les partis autorisés, en leur envoyant un prospectus présentant tous les partis, lors d'une élection. Un projet de loi en ce sens a été expédié ce matin à tous les députés de l'Assemblée nationale afin qu'il soit adopté au nom de la démocratie. Équipe autonomiste sollicite tous les journalistes, tous les autres partis émergents ainsi que tous les citoyens à inciter les députés à procéder à l'adoption de ce projet dans les plus brefs délais. Vous trouverez facilement...

Encouragements en éducation : Encore tout pour les filles et rien pour les garçons

Monsieur Gérald Fillion,

Je me dois de réagir au nom du parti provincial Équipe autonomiste qui prône la véritable égalité entre les hommes et les femmes. En effet, votre reportage de vendredi «Les filles et les sciences, un duo électrisant» (1) donnait une image d'apitoiement vis-à-vis la gente féminine parce qu'elles sont moins nombreuses en technologie et en science. Vous vous êtes bien gardé de préciser que les femmes sont actuellement majoritaires dans les universités québécoises et canadiennes (2) où elles dominent principalement en lettres, en droit, en médecine, etc., et pourtant il n'y a pas, dans ces domaines, des activités qui encouragent les inscriptions masculines. Je comprends que madame Michèle Thibodeau-De Guire avait une promotion à faire, pour une activité de l'École polytechnique, mais notre parti trouve incorrect que ...

Les membres d'Équipe autonomiste en faveur du péage sur les nouveaux ponts

Équipe autonomiste s'est penchée sur la question des péages pour financer le nouveau pont Champlain, à Montréal. À noter qu'il y avait un péage sur le pont Jacques-Cartier jusqu'en 1962 (réf. 1) et sur le pont Champlain jusqu'en 1990 (réf. 2). En novembre dernier, Équipe autonomiste a demandé l'avis de ses membres puisque dans le comité d'organisation du parti, il y avait autant de pour que de contre et des commentaires du genre: «Nous sommes déjà taxés, que les usagers payent, etc.». Ci-joint, le résultat du sondage et les arguments des répondants.
Références :
1- http://grandquebec.com/montreal-histoire/histoire-pont-cartier
2-http://fr.wikipedia.org/wiki/Pont_Champlain_(Montr%C3%A9al)

Guy Boivin, chef d'Équipe autonomiste

Résultat du sondage concernant le péage sur les ponts : ...

Fractionnement du revenu : Encore un privilège pour les fonctionnaires

Les membres d’un Régime de pension agréé (RPA) peuvent fractionner leurs rentes de retraite du RPA, avec leur conjoint, avant 65 ans alors que le rentier d’un FERR doit attendre 65 ans avant de fractionner. «Dans le cadre du choix conjoint visant le fractionnement du revenu de pension, le pensionné est le particulier qui reçoit un revenu de pension admissible et qui fait le choix d'attribuer une partie de ce revenu à son époux ou conjoint de fait (le cessionnaire).» (1).

Le Centre québécois de formation en fiscalité (CQFF) a tiré à boulets rouges sur les fonctionnaires du ministère des Finances du Canada qui refusent toujours et encore de modifier la règle du...

Le faux bénévolat de Léo Bureau-Blouin

Lors de la préparation de cette capsule sur le livre blanc de monsieur Léo Bureau-Blouin, un membre d'Équipe autonomiste a retenu que ce député propose un soutien financier pour faire du bénévolat à l'extérieur de la région où le jeune habite. Bien sûr, tout le monde sait que, du bénévolat, c'est gratuit et volontaire, et le soutien financier de l'État semble s'y limiter à un support permettant à ce jeune de vivoter en se rendant dans ladite région. Naturellement, cette expérience permettra au jeune de vivre une aventure et d'avoir quelque chose à inscrire dans son curriculum vitae pour pouvoir se vendre par la suite à un employeur, mais le bénéfice semble bien mince. Ne serait-il pas préférable que ce jeune...

Pages

S'abonner à Équipe Autonomiste RSS


Archive mensuelle

Soyez informé

S'abonner à Syndiquer

Menu principal 2

by Dr. Radut