Aller au contenu principal
info@equipeautonomiste.ca  (438) 220-9469
Plus à droite mais pas dans le champ !

Élection partielle - 11 avril 2022


Équipe Autonomiste a décidé de participer à cette élection partielle malgré sa position concernant la tenue d'élection partielle. En fait, Équipe Autonomiste propose l’abolition des élections partielles en raison des coûts élevés (près de 600 000 $) de cette activité en regards du faible taux de participation et du peu de retombées réelles, surtout cette année à quelques mois d'une élection générale. Pour cette élection partielle, notre candidat est monsieur Florent Portron et il sera là aussi en octobre prochain pour l'élection générale.

Média, Nouvelles

Enjeux nationaux

1. Réduire les effets de l’inflation sur le coût de la vie des Québécois

Dans le contexte de l’augmentation du coût de la vie, EA propose que l’État réduise certaines taxes et impôts.
Exemples : taxes du carbone sur l’essence.

2. Abandonner le projet d'identité numérique de la CAQ

Ce méga projet qui vise à centraliser toutes nos données confidentielles dans un seul système pour nous faciliter la vie et réduire les dépenses de l’État risque au contraire de nous empoisonner la vie et de nous coûter des milliards de dollars que nous n’avons pas.


Enjeux locaux

1. REM : Maintenir un service de qualité pour les utilisateurs du transport en commun malgré la mise en place du REM

Actuellement, il existe un service d’autobus sur la rive-sud qui permet aux gens de prendre l’autobus dans leur quartier et de se rendre directement au centre-ville de Montréal. C’est un service rapide et efficace.

Les responsables du REM ont décidé que ce service d’autobus serait aboli et que les citoyens devront prendre l’autobus dans leur quartier pour se rendre à un terminus pour prendre le REM qui les amènera sur l’île de Montréal à un endroit où ils devront prendre un autre autobus pour aller au centre-ville. Ainsi, les citoyens devront utiliser trois transports différents et perdre beaucoup de temps pour se rendre au même endroit qu’avant. Pour eux c’est une importante baisse de qualité de service, ceci dans le but évident de les forcer à utiliser le REM pour le rentabiliser.

EA demande que les gens conservent la liberté de choisir le meilleur moyen de transport pour eux.


Enjeux importants pour Équipe Autonomiste

1. Cesser d’exporter des déchets et des matières recyclables à l’extérieur du Québec

La Québec doit agir de façon responsable et autonome en gérant sur son territoire, la totalité des déchets qu’il produit.
Solution : Remplacer l’actuel système de récupération/recyclage du Québec.

2. Lutter contre la violence conjugale subie par les hommes autant que celle subie par les femmes

La violence conjugale contre les femmes est un grave problème contre lequel il faut continuer d’agir. Toutefois, la violence conjugale subie par les hommes est aussi un problème important, même s’il est tabou, ignoré et parfois même ridiculisé. C’est pourquoi nous demanderons une étude sérieuse pour évaluer l’ampleur de ce phénomène de façon à pouvoir y allouer les ressources nécessaires.

3. Lutter contre le wokisme systémique et la culture d’annulation.

Par exemple, exiger que le sexe des gens qui est inscrit sur leurs pièces d’identité officielles (État civil) corresponde à leur sexe biologique et non au sexe auquel ils s’identifient. Actuellement, le Projet de Loi 2 déposé par la CAQ en novembre 2021 permet aux gens de choisir leur genre peu importe leur sexe biologique.

Cette possibilité permet donc, par exemple, à des hommes qui s’identifient comme femme de participer à des compétitions féminines. Ce qui est évidemment injuste et illogique.

4. Maintenir le lien biologique entre les parents et leurs enfants en préservant le principe de primauté parentale qui a été grandement affaibli par la CAQ.

Le gouvernement Legault a déposé une loi pour affaiblir le principe de la primauté parentale et ainsi diminuer l’importance des liens biologiques, ceci dans le but louable de mieux protéger les enfants qui sont en danger dans une famille dysfonctionnelle. Cela permettra donc à la DPJ de retirer plus facilement les enfants de leur famille quand elle jugera que c’est pour le bien de l’enfant.

Par contre, cette diminution du respect des liens biologiques entre les enfants et leurs parents pourrait être une boîte de Pandore qui mènerait à des abus de la part de la DPJ ou autres organismes gouvernementaux. Ceci parce que la définition du « bien de l’enfant » demeure un concept assez vague et discutable.

5. Protéger nos valeurs occidentales

  • La liberté d’expression : le droit de critiquer et de rire de toute idéologie y compris toutes les religions. La notion de blasphème n'existe pas.
  • L’égalité homme-femme
  • Le maintien de l'intégrité physique : interdiction de pratiquer des châtiments corporels et des mutilations.
  • La religion doit être séparée du politique et du juridique.
  • Absence de la notion de crime d'honneur.