Aller au contenu principal
info@equipeautonomiste.ca  (438) 220-9469
Plus à droite mais pas dans le champ !

Un projet tellement nuisible, que, même gratuit, il ne doit jamais voir le jour !

La Ville de Québec propose un tramway supposément pour améliorer la circulation. En réalité, la situation sera bien pire que maintenant, car, contrairement, à la croyance des gens, ce n’est pas un tramway ordinaire avec des rails dans l’asphalte qu’on veut implanter, mais un genre de train monté sur une plate-forme de béton de 15 cm qui empêchera les automobilistes de tourner à gauche à plus de 150 intersections (réf. 1). Cette structure nuira aussi aux piétons et aux cyclistes qui ne pourront la traverser partout (réf. 2). Tous ces gens iront dans les rues secondaires et ce sera invivable et dangereux. L’ajout d’un transport en commun doit améliorer la qualité de vie et non la détériorer comme le fera ce tramway.  

Le transport en commun est essentiel, surtout aux heures de pointe et lors de grands événements. Par contre, il ne peut entièrement remplacer les autres moyens que sont l’auto, le vélo et la marche, et, surtout, il ne doit pas leur nuire, puisque les gens peuvent utiliser ces différents moyens en fonction de leur contexte et de leurs besoins. L’ajout d’un transport en commun doit donc se faire en harmonie avec les autres moyens de déplacement. Ce que le projet actuel de tramway ne ferait pas. En réalité, ce tramway, en plus d’être lent et d’obliger la coupe de nombreux arbres (réf. 3), sera tellement nuisible pour la circulation de tous à Québec, que même s’il était gratuit, Équipe Autonomiste s’opposerait à ce projet. Pour être acceptable, un nouveau transport en commun devra être adapté à la réalité de cette ville déjà construite, belle et pleine de verdure. Il devra aussi respecter tous les autres moyens de transport, y compris l’auto.

Stéphan Pouleur, chef d’Équipe Autonomiste

Références
1- Le tramway, une balafre sur la ville, 7 août 2020
2- La qualité de vie doit primer – Le tramway doit y contribuer, 5 août 2020
3- Avis d’une experte indépendante, 17 mars 2021 (vidéo durée 2 : 50 min)

ven 05/11/2021 - 21:30