Aller au contenu principal
info@equipeautonomiste.ca  (438) 220-9469
Plus à droite mais pas dans le champ !

Lors d’une entrevue le 25 janvier 2022, le maire de Québec a insisté sur le fait que le tramway permettrait de sauver, par année, 10 000 tonnes de GES (gaz à effet de serre) et en disant que c’est énorme (réf. 1). En effet, 10 000 tonnes de GES c’est un gros nombre qui peut impressionner, mais cela représente quoi concrètement ? La réalité est que 10 000 tonnes de GES par an, c’est l’équivalent de ce que le Canada produit en 7 ¼ minutes ou de ce que la Chine produit en 26 secondes. Oui, c’est un nombre impressionnant, mais vraiment insignifiant. Il y a moyen d’éviter de produire cette quantité de GES de manière plus simple que de saccager la Ville de Québec. Par exemple, en diminuant nos achats d’objets fabriqués en Chine.

Est-ce que monsieur Marchand pense vraiment que ça vaut la peine de saccager la Ville de Québec pour éviter cette insignifiante quantité de GES ? Ou bien, aucun responsable du tramway ne lui a expliqué le calcul ? Une chose est certaine, pour Équipe Autonomiste, l’argument de la réduction des GES n’est pas un argument en faveur de ce projet. Au contraire, c’est trop de désavantages, pour d’insignifiantes retombées.

Preuves du calcul de l’équivalent en GES (chiffres arrondis) : En 2018, les émissions de GES du Canada étaient de 725 mégatonnes (réf, 2). Ces 725 mégatonnes par an, c’est 725 000 000 de tonnes par an, 1 986 000 tonnes par jour, 82 760 tonnes par heure, 1 379 tonnes par minute. Donc 10 000 tonnes c’est 7,25 minutes d’émission de GES. On arrive à 26 secondes en faisant le même calcul pour la Chine dont la production annuelle était de 12 355 mégatonnes de GES en 2018.

Stéphan Pouleur, chef intérimaire d’Équipe Autonomiste

Références

1- Même nombre d’arbres abattus le long du tramway / version pdf

2- Émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale- source : Gouvernement du Canada / version pdf

lun 14/03/2022 - 14:05