Aller au contenu principal
info@equipeautonomiste.ca
Plus à droite mais pas dans le champ !

Autonomie alimentaire oui, mais avec une agriculture productive et rentable !

Les partis politiques promettent d’améliorer l’autonomie alimentaire du Québec, et pour protéger l’environnement, ils veulent aussi réduire l’utilisation des fertilisants minéraux et favoriser l’agriculture biologique. Ces beaux objectifs sont en opposition. Pour atteindre l’autonomie, il faut de bons rendements et une agriculture rentable. Des rendements faibles obligent à cultiver de plus grandes surfaces de terres agricoles. Ils entraînent aussi un gaspillage de ressources, car un tracteur utilise la même quantité de carburant peu importe que la récolte soit bonne ou mauvaise. Pour optimiser l’utilisation des ressources et protéger l’environnement, il faut plutôt viser à émettre le moins possible de GES et de pollution par kilo d’aliments produits. Un autre point qui nuit à notre autonomie alimentaire est que le Québec doit acheter tous ses fertilisants azotés de pays étrangers puisqu’il n’en produit pas. Ces fertilisants sont essentiels pour produire des rendements optimums et des aliments de qualité. Il faut donc considérer la construction au Québec, d’une usine de production de fertilisants azotés pour sécuriser notre autonomie alimentaire.

Comment les libéraux détruisent l'économie du Québec avec leur taxe du carbone

Malgré les recommandations d’experts (rapport p. 20) (1), les libéraux ont implanté, en janvier 2015, la taxe du carbone sur l'essence. Cette taxe est présentement d’environ 4 cents le litre (2), a déjà augmenté (3) et pourrait monter jusqu’à 15 cents. Le but est de forcer les consommateurs à réduire leur consommation d'essence et à ramasser de l'argent dans le Fonds vert pour, supposément, lutter contre les changements climatiques. La réalité est que bien des gens, comme tous ceux qui demeurent en région, ne peuvent pas vraiment réduire leur consommation d'essence. Par contre, une chose est certaine, cette taxe diminue leur pouvoir d'achat. En moyenne, cela peut être d'au moins 80 à 160 $ par famille (20 000 km/an X 10 L/100 km = 2 000 L d'essence X 4 cents le litre = 80 $ par auto par an). À cela, il faut ajouter l'augmentation du coût de transport, de tous...

Oui pour un cours d'économie au secondaire

Équipe autonomiste est d'accord avec la suggestion de monsieur Alain Bouchard, pour qu’il y ait un cours d'économie au secondaire (1). Il apparaît essentiel de donner une formation en économie aux jeunes, pour qu'ils deviennent autonomes et responsables, comme Équipe autonomiste l'avait déjà proposé en août 2013 (2). Équipe autonomiste suggère aussi des cours d'économie pour les adultes afin de leur permettre de parfaire leurs connaissances et de bien comprendre ces notions souvent oubliées avec le temps.

Embargo sur la chasse aux phoques ; Équipe autonomiste approuve Ottawa d'aller en appel

Équipe autonomiste ne peut qu'approuver la volonté du gouvernement canadien de porter en appel la décision de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) (1). En effet, notre parti s'est déjà prononcé en faveur de la chasse aux phoques, sans cruauté et bien réglementée. Notre équipe se demandait même pourquoi nous n'appliquions pas la même recette, à l'encontre de produits européens, puisque leur politique viole les règles qui régissent le commerce international sous prétexte de ménager l'opinion publique de leurs «ouailles»?

Un «Plan Phoque» pour stimuler l'économie

Le «PLAN PHOQUE» d'Équipe autonomiste vise à promouvoir la chasse aux phoques et la consommation des produits du phoque pour créer des emplois dans l'Est du Québec, en valorisant une ressource renouvelable et sans danger pour l'environnement. Les populations de phoques sont en hausse continue et atteignent des sommets à chaque année (réf. 1). Une baisse de la population de phoques pourrait permettre aux stocks de morues de remonter. Il y a de nombreux débouchés pour les produits du phoque, y compris pour la viande qui contient des Omega-3, mais ...

Les faiblesses du Projet Saint-Laurent de la Coalition Avenir Québec

Il n'y a pas de mal en soi à vouloir stimuler l'économie, mais là où le Projet Saint-Laurent, de la Coalition Avenir Québec, titille Équipe autonomiste c'est sur ses conséquences au niveau des terres agricoles. Déjà que ces dernières sont menacées par l'urbanisation, pourquoi ne pas davantage développer un «plan laurentien» et établir ...

Budget du PQ

Contrairement aux autres partis, Équipe autonomiste ne se dit pas contre le budget Marois, déposé hier, pour le principe de s'opposer. En effet, Équipe autonomiste cherche le positif et considère que d'avoir un budget équilibré est louable en soi. De plus, le vérificateur général pourrait aller dans les sociétés d'État, chose qui est déjà dans les propositions de notre parti. Par contre, Équipe autonomiste s'inquiéterait davantage de deux points dans ce budget: les coupures gouvernementales de 2 % annuellement et la hausse d'électricité.

S'abonner à Économie