Aller au contenu principal
info@equipeautonomiste.ca
Plus à droite mais pas dans le champ !

Le « doxxing » (1)(2) consiste à couler de l’information personnelle sur la place publique pour inciter d’autres personnes mal intentionnées à nuire à la victime. Cela peut être des appels non sollicités à domicile, au travail dans le but de faire perdre un emploi ou même des visites physiques non désirées à sa propriété. Cela équivaut à donner un contrat en mode « crowd sourcing » étant donné qu’il n’est pas possible de prédire ce que des individus dans une foule peuvent faire à des gens qu’ils n’aiment pas. Ainsi, la possibilité d’acte illégale conduit contre la personne ciblée induit la peur chez les victimes qui évite le comportement ou l’expression à contrôler.

Le « swating » (3) est une autre forme d’intimidation qui consiste à utiliser les forces de l’ordre pour défoncer la propriété privée d’une personne.  Il est très difficile dans une situation d’urgence pour les forces de l’ordre de faire toutes les vérifications. Il en résulte une intervention musclée non nécessaire par la police et cause des dégâts matériels considérable. L’effet psychologique chez les victimes est le stress post-traumatique.

Équipe Autonomiste défend la majorité silencieuse. Équipe Autonomiste dénonce l’intimidation de tout genre posant un stress sur les victimes, parce qu’il s’agit d’un contournement de notre système de justice, d’une nuisance à la démocratie et à la liberté d’expression.  Ces genres de méfaits restent malheureusement aujourd’hui souvent impunies. Il faut donc judiciariser ces méfaits convenablement, c’est-à-dire en les considérant pour ce qu’ils sont : une incitation à la haine et à la violence. Et dans le cas du Swating, une obstruction à l’Exercice de la justice.

Références:

  1. Divulgation de données personnelles (Wikipedia)
  2. Qu'est-ce que le doxxing? (La Presse)
  3. Swatting (Wikipedia)
mer 02/11/2022 - 15:25