Aller au contenu principal
info@equipeautonomiste.ca  (438) 220-9469
Plus à droite mais pas dans le champ !

ATTENDU QUE, le 13 mars 2020, le décret numéro 177-2020 du gouvernement du Québec, déclarait, conformément à la Loi sur la santé publique (1), l’état d’urgence sanitaire; soit 2 jours après que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ait déclaré une pandémie due à la Covid-19 (2). En théorie, cette mesure valait pour une période maximale de 10 jours à l’expiration de laquelle elle pouvait être renouvelée pour d’autres périodes maximales de 10 jours ou, avec l’assentiment de l’Assemblée nationale, pour des périodes maximales de 30 jours. Or, cet état d'urgence dure maintenant depuis presque 2 ans. 

ATTENDU QUE, malgré des mesures parmi les plus restrictives au monde et malgré un haut taux de couverture vaccinale de plus de 90 % (3), les Québécois sont encore grandement restreints. 

ATTENDU QUE, depuis presque 2 ans donc, le gouvernement fonctionne par décrets, monsieur Legault refusant les débats à l’Assemblée nationale, notamment sur ces enfreintes graves aux droits et à la liberté des individus (4), et sans fournir les justifications aux décisions prises (5). Ces absences de modération démocratique et d’imputabilité sont néfastes autant à la cohésion sociale, à l’État de droit, à la confiance des citoyens dans les mesures imposées et à la vie démocratique. 

ATTENDU QUE ces décisions opaques ont des conséquences importantes autant sur l’avenir du Québec que sur une bonne partie de la population : confinement, restriction dans les déplacements, interdiction de se rassembler, incluant à domicile, passeport vaccinal dangereusement discriminatoire (6), commerces fermés sans préavis, endettement (7), couvre-feu (8). 

Ainsi, l’état d’urgence permet au gouvernement : 

1) de prendre des décisions arbitraires et possiblement disproportionnées qui sont nuisibles pour les commerces, la liberté, la santé mentale, etc.;

2) de porter atteinte à nos droits et libertés (confinement, passeport vaccinal, vaccin obligatoire, fermeture des commerces, couvre-feu);

3) de porter atteinte à la démocratie (absence de débat sur les mesures).

EN CONSÉQUENCE, Équipe Autonomiste réclame que le gouvernement mette immédiatement fin à l’état d’urgence sanitaire et que les mesures liées à la Covid-19 soient votées dorénavant démocratiquement par l’Assemblée nationale du Québec. 

 

Steve Therionfutur candidat dans Drummond-Bois-Francs

 

 Références

  1.  http://www.legisquebec.gouv.qc.ca/fr/document/lc/s-2.2
  2.  https://cdn-contenu.quebec.ca/cdn-contenu/adm/min/sante-services-sociaux/publications-adm/lois-reglements/decret-177-2020.pdf?1584224223
  3.  http://www.finances.gouv.qc.ca/MAJ2021/documents/fr/AUTFR_lepointNov2021.pdf  (voir p. A3)
  4.  https://www.lapresse.ca/actualites/politique/2021-08-12/debat-sur-le-passeport-vaccinal/l-opposition-condamne-les-propos-de-francois-legault.php
  5.  https://www.lesoleil.com/2021/12/03/francois-legault-peut-lever-le-secret-des-deliberes-sil-le-souhaite-dit-un-expert-1666111efe38c8471f53d0191c82ecab
  6.  https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1814473/vaccin-passeport-code-preuve-restrictions-pandemie
  7.  https://institutduquebec.ca/wp-content/uploads/2021/03/202103-IDQ-FINANCES-PUBLIQUES.pdf
  8.  https://www.inspq.qc.ca/covid-19/donnees/ligne-du-temps  (sur le couvre-feu)
dim 09/01/2022 - 10:30